Lutte contre l’insécurité : Le général SOUBELET déchire le voile sur la réalité.

Soubelet1

Le 08 juin 2013 Profession-Gendarme publiait sur son site un article concernant un discours du Général Soubelet, Directeur des Opérations et de l’Emploi (DOE) à la DGGN.
Cet article, intitulé « Je ne veux pas cautionner certains chefs, qui pour être meilleurs que les autres, mettent en péril la santé des personnels. » à fait près de 100.000 lecteurs.

Le 18 décembre 2013, le Général de Corps d’Armée Bertrand SOUBELET a été entendu par la commission de l’Assemblée Nationale de lutte contre la sécurité présidée par M Jean-Pierre BLAZY député de la 9ème circonscription du Val d’Oise.
Ce jour le Blog Lagrognegend  de Jacky Mestries nous fait profiter de l’audition du Général et nous fait une analyse pertinente de celle-ci :

 

Lutte contre l’insécurité : Le général SOUBELET déchire le voile sur la réalité.

 

Je vous préviens ça décoiffe.

Le 18 décembre 2013, le Général de Corps d’Armée Bertrand SOUBELET a été entendu par la commission de l’Assemblée Nationale de lutte contre la sécurité présidée par M Jean-Pierre BLAZY député de la 9ème circonscription du Val d’oise. Cet officier Général, s’était fait remarquer par les gendarmes pour son langage direct et franc lors de la session du Conseil de la Fonction Militaire Gendarmerie au mois de mai dernier. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il se sent concerné par le destin des gendarmes et de la Gendarmerie. Cela nous change des discours entendus jusque là et nous semble matérialiser le véritable changement de mentalité à la tête de la Gendarmerie. Je vous rappelle les phrases qui avaient particulièrement attiré notre attention.

          – Nous ne pouvons être les meilleurs avec les moyens actuels
          – Le chef est responsable de la santé de ses personnels
          – S’il n’est pas possible de faire, il faut dire non.
         – Aucune infraction ne mérite qu’un militaire de la gendarmerie mette sa ou celle des autres en danger.

Dire des choses claires et pleines de bon sens entre nous est une chose, mais tenir un langage débarrassé de tout interdit devant les députés de la République en est une autre. Fort de sa franchise incontestable et délivré de toute arrière pensée politique, le Général SOUBELET a tenu un discours du plus grand intérêt devant la commission de lutte contre l’insécurité.

J’ai envie de dire qu’il prend des risques personnels pour son avenir professionnel, mais il me semble bien éloigné de cette considération. Notez son attitude, le port de sa tête et la tenue de son buste, vous comprendrez qu’il ne semble pas craindre grand chose, remarquez la voix ferme vous surprendrez une conviction certaine. Il est convaincant. Passez sur quelques maladresses de langage face à des professionnels de la parole, elles ne traduisent qu’un conflit interne. Il semble se dire «  je leur dis ça ou pas ? », puis il le dit.
Son audition commence par la présentation de sa fonction à la direction de la gendarmerie où il se décrit comme la tour de contrôle de l’action de la Gendarmerie. Comprenez qu’il n’y a pas meilleur observateur que la direction des opérations et de l’emploi pour parler de sécurité aux parlementaires. C’est un fait.
Dans ses propos, il abordera l’arrivée de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur et fait curieuse comparaison avec l’arrivée d’un enfant adopté dans une famille où des enfants légitimes avaient toutes leurs aises. Je comprends que les choses ne sont pas si faciles qu’on veut bien nous le dire, pas vous ?
Il s’attache, et il y reviendra plusieurs fois, au caractère militaire de la gendarmerie et tous les avantages que la nation a à tirer de cette situation, de l’organisation hiérarchique forte et de la proximité des gendarmes avec la population. Il aborde les migrations internes des populations qui quittent les centre-villes et rejoignent les zones de responsabilité de la Gendarmerie et évoque une possible déstabilisation de la gendarmerie, une mutation qu’elle doit affronter en s’adaptant à un nouveau milieu, un cadre différent.
Puis il vient sur le corps du sujet : La sécurité
Lire la suite : LaGrogneGend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.