L’évasion au menu du stage de survie

Lors du dernier stage de survie, les participants se sont mis dans la peau de fugitifs. Leur mission : ne pas être repérés par les forces de l’ordre.

Une vingtaine de personnes, de 13 à 58 ans, ont participé au stage Trekking survie aventure, organisé par Yves Leloup, président du Souvenir français et l’association Trekk-loisirs. Encadrée par trois formateurs, cette session avait pour thème Evasion-survie. Les brigades de gendarmerie de Thouars et Argenton et le commissariat de police de Thouars ont apporté leur concours, pour la recherche des « fugitifs ».

Le contexte retenu était celui d’une évasion en terrain hostile. Les stagiaires, réunis en commandos de quatre personnes, ont dû parcourir, de jour puis de nuit, 18 km semés d’obstacles, entre Massais et Thouars. Des ateliers spécialisés étaient installés dans les gorges de l’Argenton : franchissement, camouflage, topographie et techniques de self-défense. Le parcours comprenait aussi des obstacles naturels et des zones de surveillance couvertes par des patrouilles de la gendarmerie et de la police.
Les participants ont été confrontés durant dix heures au dénuement matériel, notamment en nourriture (pommes de terre crues, graines, noix, chou vert…). Les déplacements se sont faits de façon furtive, en évitant les hameaux et toute présence humaine.

“ Je suis très satisfait ”

Une des équipes a été repérée par la gendarmerie à hauteur du pont de Massais vers 13 h. Une seconde a été appréhendée de nuit, à proximité de Pompois, par une patrouille de police.
« Je suis très satisfait du résultat, avance Yves Leloup. Deux des quatre groupes sont parvenus à s’exfiltrer sans avoir commis la moindre faute de sécurité. Par ailleurs, la maîtrise de la topographie et de la lecture de carte progresse de stage en stage. Même de nuit, aucune grosse erreur n’a été commise en dépit d’un terrain parfois difficile. »
Cette session Survie-évasion sera reconduite au printemps sur deux jours. Pierre Flamen, trois fois évadé de Dîen-Bîen-Phu, mais trois fois repris, sera présent. Cet ancien instructeur du Centre commando de Collioure racontera ses évasions dans la jungle et les enseignements qu’il en a tirés.
Le prochain stage de survie, lui, aura lieu samedi 13 février, avec deux composantes : close combat (techniques de combat rapproché) et franchissements aériens (essentiellement techniques de corde).

Inscriptions  au 06.13.44.12.74 et site : trekk-loisirs.com

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *