Les “Vaccins” ARNm magnétisés pourraient-ils favoriser la production de GHB avec la 5G et rendre docile les populations inoculées et dépendantes aux ondes 5G ?

Pour poursuivre les réflexions de certains commentaires relatifs à la manipulation des masses de ce jour.

Acide gamma-hydroxybutyrique (GHB) et “vaccins” ARNm !

Qu’est-ce que l’acide gamma-hydroxybutyrique ? 
L’acide gamma-hydroxybutyrique, ou GHB, est synthétisé à partir de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) dans le cerveau des mammifères. Le GABA subit une première étape de transamination effectuée par la transaminase GABA-T pour produire du semialdéhyde succinique, celui-ci est ensuite réduit en GHB par la semialdéhyde succinique réductase. 
Les humains produisent naturellement des quantités infimes de GHB dans leur cerveau. 

Effets de l’acide gamma-hydroxybutyrique sur le comportement ! 
Si les quantités de GHB dans le cerveau sont artificiellement augmentées, soit par apport extérieur, injection ou ingestion, soit par activation interne de sa production, différents effets sont ressentis : 
· Relaxation musculaire.
· Sensation de chaleur.
· Désinhibition et légère euphorie comparables à l’ivresse alcoolique.
· Sensation d’apaisement, de flottement et de tranquillité.
· Diminution de l’anxiété.
· Légère altération de la perception de l’environnement (adoucissement et embellissement de la réalité)
· Forte exacerbation de la sensibilité (libido, érotisme, tactilité).
· Sensation d’empathie.

Si les doses sont encore augmentées, un effet anesthésique apparait, les personnes deviennent dociles. (Ndlr : C’est la drogue utilisé pour violer certaines personnes qui ne se souviennent pas de ce qui s’est passé !)
Quand le cerveau est soumis de façon prolongée à ce traitement, cela conduit à la dépendance physique. 
Les symptômes du manque sont brusques et comprennent l’anxiété, l’insomnie, les tremblements, l’irritabilité, la sensibilité aux stimuli externes (bruit, lumière, toucher), tachycardie et crampes musculaires. Ces symptômes apparaissent de 1 à 6 heures après la dernière prise et disparaîtront après 2 à 21 jours en fonction de l’importance de la dépendance.

Vaccins ARNm et magnétisme ! 
On observe en ce moment, principalement aux États-Unis pour l’instant, des phénomènes magnétiques aux points d’injection de certains vaccins ARNm, où des objets magnétiques restent “collés” sur les zones d’injection, à priori aimantés, ce qui implique la présence de particules capables de réagir à des champs magnétiques, mais aussi radioélectriques.

Vaccins ARNm et ondes radioélectriques ! 
On peut raisonnablement envisager que des “Vaccins” ARNm, dont certaines “fonctions” seraient activées par des ondes radioélectriques, tels que la 5G, pourraient favoriser la production dans le cerveau d’acide gamma-hydroxybutyrique (GHB) et rendre docile les populations inoculées, voir dépendantes de zones couvertes par les antennes intelligentes de la 5G, sous peine de ressentir rapidement les symptômes du manque, par arrêt de la production de GHB. 
Il est important de rappeler que ces nouvelles antennes 5G sont capables de suivre, de manière très précise, les personnes en possession d’un smartphone, ou de tout objet connecté, puce, etc. 
Il est tout à fait envisageable que des signaux spécifiques soient émis depuis ces antennes, activant les particules magnétiques vaccinales qui atteignent le cerveau et qui déclenchent une surproduction de GHB. 
Le contrôle des populations est ainsi obtenu en produisant à la fois une docilité chimique et une dépendance aux zones de couverture 5G. 
Diffusé par : 
https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/06/60-des-medecins-americains-refusent-de.html

Source : Le Grand Changement

Répondre à May Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *