Les pompes funèbres se trompent de corps, le fils de la défunte porte plainte

woman with red roses and coffin at funeralUn habitant de l’Allier a vu le corps d’une inconnue amenée à son domicile à la place de celui de sa défunte mère. (Photo d’illustration) | FOTOLIA

 

En janvier dernier, un habitant de Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) a vécu une expérience particulièrement traumatisante. Après le décès de sa mère, la société de pompes funèbres a rapatrié le corps d’une inconnue à son domicile. Il a décidé de porter plainte.

Un habitant de Saint-Pourçain-sur-Sioule, dans l’Allier, qui venait de perdre sa mère a déposé plainte contre les pompes funèbres à la suite d’une improbable erreur. La société lui a en effet livré le mauvais corps, rapporte La Montagne samedi 13 avril.

Les faits remontent au 18 janvier 2019. Ce jour-là, Odette Brun, 81 ans, décède à l’hôpital. Son fils est présent au domicile de la défunte, où le corps doit être rapatrié.

« C’est une honte »

Mais à l’arrivée des transporteurs, l’homme comprend rapidement que ce corps n’est pas celui de sa mère. « C’est une honte, les pompes funèbres étaient incapables de me dire qui était cette personne », témoigne-t-il dans les colonnes du quotidien.

L’erreur a été corrigée dans les heures qui ont suivi, et le corps de l’octogénaire rapatrié à son domicile. Mais son fils ne décolère pas : « Imaginez qu’on l’ait fait partir au crématorium à la place d’un autre ! » Il a décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie contre l’hôpital privé où est décédée sa mère et la société de pompes funèbres.

L’hôpital assure que la procédure qui consiste à identifier les défunts avec un système de bracelet a été respectée. Faux, selon le fils qui soutient que sa mère « ne portait pas de bracelet d’identification » dans les heures qui ont suivi son décès. La société de transport et les pompes funèbres n’ont pas souhaité s’exprimer sur cette affaire, précise La Montagne.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.