Les légionnaires de Castelnaudary ont brillé dans les bassins avec Florent Manaudou

A gauche et à droite, les légionnaires Ramamany et Voskres, avec Florent Manaudou (2e à droite).
A gauche et à droite, les légionnaires Ramamany et Voskres, avec Florent Manaudou (2e à droite).

 

Les légionnaires Voskres et Ramamany ont été mis à l’honneur, lundi matin, par le colonel Nicolas Dufour, commandant le 4e Régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary. Et pour cause, les deux légionnaires ont brillé lors du championnat de France militaire programmé à Brest, les 15 et 16 mars.

Le premier, un Ukrainien, remporte le 400 mètres nage libre en 4’00”33, le 100 mètres dos en 56’’76 et le 200 mètres 4 nages en 2’05’’85, battant pour ces deux dernières épreuves le record de France militaire – les amateurs apprécieront. Le second, un Malgache, remporte le 100 mètres brasse en 1’05”23, termine second au 50 mètres papillon en 24’’91 et est troisième sur 50 mètres nage libre en 24’’27.

Au 4e RE de Castelnaudary depuis 5 mois

Pour Andry Ramamany, la performance est d’autant plus appréciable qu’il a croisé dans ces épreuves un certain Florent Manaudou. Le multiple champion du monde et champion olympique à Londres, a certes pris ses distances avec les bassins depuis les JO de Rio et s’essaye à une carrière de handballeur. Mais, toujours sous contrat avec l’armée, il était bien dans les bassins brestois pour les France militaires. Les deux légionnaires, qui comptent moins de 5 mois de service, ont été repérés au régiment chaurien lors des tests de natation pour leurs chronos « olympiques » qui les préqualifiaient, avec l’accord du commandant de la Légion étrangère, pour les championnats de France des clubs sportifs de la Défense qui auront lieu les 1er et 2 avril au quartier Danjou à Castelnaudary.

Intégrés au relais 4x100m de l’armée de terre

Entre-temps, il a été décidé de les envoyer à Brest, sans préparation particulière, accompagné du sergent Idzkowski, chef de bassin au « 4 ». Personne ne les connaissait et l’Ukrainien s’offrira le luxe de battre Manaudou aux sélections. Au vu de leur temps, le conseiller militaire sportif de l’Armée de Terre les sélectionne pour ces championnats qui permettent de détecter les athlètes qui participeront aux championnats du monde militaires à Rio en décembre. Ils intègrent l’équipe de l’armée de terre dans le relais 4×100 mètres, avec Florent Manaudou, et battent un nouveau record de France militaire avec un temps de 3’27”9. Aux championnats du Monde militaire en décembre ? Le lendemain, comme la veille, les deux légionnaires de Castelnaudary se qualifient sur toutes les distances. Le légionnaire Voskres sort à chaque fois gagnant avec des chronos époustouflants. Lors de la dernière épreuve, totalement épuisé, il devra se faire aider pour sortir de l’eau. « La mission est sacrée, ils l’ont exécutée jusqu’au bout et fait honneur au régiment », souligne-t-on au régiment où l’on observe « qu’ils n’ont pas bénéficié d’entraînement particulier pour ces championnats et qu’ils ont pourtant battu des membres de l’équipe de France venus avec, eux, une vraie préparation derrière eux ». Quand on sait que ces championnats réunissaient tout ce que l’Armée compte de champions de natation à l’instar de Florent Manaudou, Mélanie Henique, Charlotte Bonnet, Elodie Lorandi, nul doute qu’ils vont briller, à Castelnaudary, début avril.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.