Les gendarmes sont confrontés à la crise du logement

David Galtier est à la tête de 14 000 hommes en zone de défense Sud, comprenant la totalité de la région Paca, la Corse et le Languedoc-Roussillon sur des responsabilités partielles.

Le général de corps d’armée David Galtier, commandant de la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud, s’est rendu au groupement départemental de Digne-les-Bains, vendredi, à l’occasion de son inspection annuelle. Objectif : rencontrer le commandant du groupement des Alpes-de-Haute-Provence, les autorités administratives et judiciaires et les représentants des personnels.

Au terme de son audit, il a remarqué « la bonne initiative des gendarmes dans l’élucidation des faits de délinquance de stupéfiants ». Les effectifs sont stables et sans doute vont le rester, le seuil minimal étant pratiquement atteint. Cependant, « il est difficile de trouver des personnels gradés, adjudant-chef et major, pour venir travailler dans les Alpes-de-Haute-Provence ». Ceux-ci semblent préférer le littoral et les aires urbaines.

“Les loyers augmentent mais le budget reste le même”

Mais ce qui préoccupe le plus le général Galtier est d’un autre ordre : « Notre budget est équivalent à celui de 2012. » Si l’activité opérationnelle ne souffre pas de cette stagnation, il n’en est pas ainsi du volet infrastructure : « Les loyers augmentent mais le budget reste le même. » Le problème se pose lorsque les locaux sont de la propriété du Conseil général ou des communes. « L’entretien des casernes, les loyers, tout cela plombe mon budget de fonctionnement », ajoute le général.

Quatre étoiles aux manches, l’homme a son franc-parler : « Des loyers plus chers, c’est moins d’essence dans les bagnoles, tout simplement. » Il devient difficile de loger des gendarmes tels que leur statut l’exige. Il faut alors négocier, « soit sur l’amélioration des prestations des logements pour justifier le loyer demandé, soit pour ne pas augmenter les loyers » explique-t-il.

Le projet émis par la municipalité de Sisteron quant à la construction d’une nouvelle gendarmerie a été bien accueilli. « Mais pour aboutir, les loyers devront être a minima », prévient le général David Galtier avec ce message : « Moins c’est cher et plus vous aurez de chance de porter le projet. » Du coup, les normes en vigueur pour les logements ont été assouplies : moins contraignantes pour des logements moins chers.

Source : Ledauphiné.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *