Les gendarmes mobiles ne sont pas des CRS

Capture d’écran 2020-03-02 à 20.50.14Reportage en immersion au plus près de la formation d’une unité de gendarmes mobiles que l’on confond souvent sur le terrain de la violence de la répression avec les CRS.

Au sujet de l’édition DVD : Gendarmes mobiles de Stéphane Krausz

Stéphane Krausz réalise quinze ans après son reportage consacré aux CRS, un nouveau reportage dont les personnages principaux sont des gendarmes mobiles au moment où ceux-ci entrent sous le commandement du ministère de l’Intérieur et durant ces années de l’histoire sociale et politique en France où la violence de la répression policière se manifeste toujours davantage dans une totale impunité. Poursuivant le parti pris déjà à l’œuvre au moment de la réalisation de ses Combattants de l’ordre, Stéphane Krausz propose une mise en scène publicitaire du métier de gendarme mobile, sans distance critique aucune comme si le reportage était destiné à une émission télévisée sur TF1. La voix off ultra maladroite vient ici sursurligner les décisions des gendarmes dans leurs modes opératoires pour défendre sans cesse l’idéologie selon laquelle la menace est omniprésente de la part des manifestants (terme sur lequel le film se termine) : c’est d’ailleurs suite aux manifestations de 1968 que la gendarmerie mobile aurait été créée et de là cette croyance indécrotable qu’il n’y a qu’un ordre possible, autre que celui émanant des plus hautes instances de décision de l’État. Le contexte social des différentes manifestations est rarement évoqué même si l’un des protagonistes parmi les gendarmes admet comprendre le ras-le-bol des personnes qui se retrouvent au chômage après la délocalisation de leur usine avec l’assentiment implicite de l’État. Le film non seulement ne dénonce pas l’usage de la violence des gendarmes mais en fait un spectacle en utilisant notamment la musique issue des films d’action les plus lourdement testostéronés made in USA des années 1990. Il ose même suivre rapidement une préparation de manifestants pacifistes adeptes de la communication non violente pour en faire des ennemis qui se préparent à la confrontation avec lesdites forces de l’ordre. La question centrale totalement omise au-delà de l’hommage aveugle offert à ces hommes aux questionnements assez troubles sur la citoyenneté française, est celle de la définition de l’ordre défendu qui a aucun moment n’est abordée alors même que l’expression est si souvent utilisée pour justifier des choix de vie.

71llsokaaxl-sl1500

Gendarmes mobiles au cœur des forces de l’ordre
de Stéphane Krausz
France – 2015.
Durée : 88 min
Sortie France du DVD : 12  janvier 2016
Couleur
Langue : français.
Éditeur : Doriane Films
Bonus (35 min) :

  • Le Palais de Justice
  • Le prisonnier
  • Copropriété
  • Teaser du film

Source : Médiapart

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.