Les gendarmes démantèlent un énorme trafic de chaudières volées

FAITS DIVERS Le trafic s’étendait de l’ouest de la France à la région parisienne pour finir en Moldavie…

960x614_chaudieres-volees-chantiers-construction-ouest-franceLes chaudières étaient volées sur des chantiers de construction dans l’Ouest de la France. — Gendarmerie nationale

Onze individus âgés entre 22 et 45 ans ont été mis en examen et écroués en fin de semaine dernière, rapporte la gendarmerie nantionale. Ils étaient impliqués dans un vaste trafic de chaudières volées. Le matériel, dérobé sur des chantiers de construction dans l’ouest de la France, en particulier en Loire-Atlantique était acheminé en Moldavie​.

Face à l’ampleur du nombre de faits constatés, à savoir une soixantaine de vols en un an pour un préjudice estimé de 2 millions d’euros, il avait été décidé, en janvier dernier, l’ouverture d’une information judiciaire et la création d’une cellule d’enquête pilotée par des gendarmes nantais, rennais et parisiens.

Mais aussi des robinets, des disjoncteurs, de l’outillage…

Il était ainsi apparu que « ce groupe criminel organisé de voleurs et de receleurs moldaves et roumains, installé en région parisienne, transportait ces chaudières chaque semaine par voie routière jusqu’en Moldavie », indique la gendarmerie..

Le 2 juin une importante opération judiciaire mobilisant 150 gendarmes a permis l’interpellation de 19 suspects dont cinq en flagrant-délit sur la région parisienne. Une centaine de chaudières individuelles ainsi que des centaines de disjoncteurs électriques, des robinets et de l’outillage ont été découverts lors des perquisitions.

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.