Les gendarmes déjouent le projet de rave party à Loguivy-Plougras

En intervenant à Loguivy-Plougras alors que le mur de son n'était pas encore installé, les gendarmes ont pris de court les organisateurs, qui ont décidé de jeter l'éponge.
En intervenant à Loguivy-Plougras alors que le mur de son n’était pas encore installé, les gendarmes ont pris de court les organisateurs, qui ont décidé de jeter l’éponge. | Ouest-France
Alors que les organisateurs commençaient à décharger du matériel en vue d’une rave party, à Loguivy-Plougras, samedi, l’intervention d’une vingtaine de gendarmes a empêché le rassemblement de se tenir.

Une semaine après la rave party qui avait rassemblé 5 000 personnes à Louargat, un nouveau rassemblement se préparait dans les Côtes-d’Armor, ce week-end. Cette fois, c’est à Loguivy-Plougras que le sound system devait s’installer.

Mais les gendarmes ont contrecarré ce projet : « Nous sommes intervenus dès 17 h, au moment où le matériel commençait à être déchargé. Il y avait une dizaine de véhicules sur place », indique le capitaine Souillard, de la compagnie de gendarmerie de Lannion.

Face à la vingtaine de militaires mobilisés venus des compagnies de Lannion et Guingamp, les organisateurs ont finalement décidé de plier bagage. «  C’est la rapidité de notre intervention qui a permis de déjouer ce projet de rave party », poursuit le capitaine Souillard.

La gendarmerie n’a procédé à aucune saisie de matériel ni à aucune interpellation.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.