Les gendarmes azuréens à l’heure du bilan

Les gendarmes azuréens  à l'heure du bilan - 21871934.jpg

Le général David Galtier a remis personnellement, hier à Nice, la croix de la Légion d’honneur (avec citation) au colone l Gaël Marchand, décorant ainsi l’un de ses successeurs à la tête du groupement.Franck Fernandes

Au cours de l’inspection générale annuelle, il est apparu qu’en zone gendarmerie (94% du territoire), la délinquance générale était en baisse dans le département

La gendarmerie des Alpes-Maritimes* vient d’être inspectée, une obligation annuelle, par le général de corps d’armée David Galtier, commandant de la région gendarmerie Méditerranée.

À cette occasion, le colonel Gaël Marchand a dressé un véritable état des lieux de l’activité. Côté délinquance, le premier semestre 2013 conforte la tendance de 2012 : une baisse de la délinquance générale, une stabilisation de la délinquance de voie publique, une forte baisse des cambriolages avec les meilleurs résultats de la région PACA et une baisse du nombre d’accidents de la route, de tués et de blessés.

En revanche, la gendarmerie constate, hélas, une augmentation significative des violences contre les gendarmes dont le point culminant a été le meurtre le 17 octobre dernier à Peille du capitaine Daniel Brière.

Un resserrement des liens avec la police

Lors de cette inspection, le colonel Marchand a mis en exergue les nouveautés développées en 2012 et début 2013. Notamment, le resserrement des liens avec la police nationale, un programme de coopération accrue avec les polices municipales à travers des réunions semestrielles et des actions de formation dans le domaine de la prévention des violences scolaires.

Un pôle prévention et partenariats a d’ailleurs été mis en place au sein de l’état-major du groupement qui est dorénavant responsable du suivi du partenariat avec les polices municipales, et de la mise en œuvre de conseil et d’assistance aux municipalités pour la vidéo protection.

« Les résultats opérationnels sont excellents et les élus satisfaits », a indiqué le « patron » des gendarmes au général Galtier.

Autre action mise en place : le renforcement de la capacité de prise en compte des victimes les plus démunies avec la mise en place d’un Pôle départemental d’aide aux victimes.

*La gendarmerie couvre 94 % du territoire et 30 % de la population des Alpes-Maritimes, avec 850 gendarmes d’active logés dans 57 casernes (dont 13 construites depuis 2002 par le Conseil général) et 300 réservistes.

Source : Nicematin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *