Les experts de la gendarmerie identifient les ossements d’un jeune homme disparu il y a 10 ans

Image d’illustration.

10/07/17 – Deaux.
La piste criminelle n’est pas privilégiée.

En février dernier, des militaires en exercice avaient retrouvé un crâne et deux os humains près de l’aérodrome de Deaux, au sud d’Alès dans le Gard.

Cinq mois plus tard, on en sait plus. Selon les gendarmes de l’IRCGN (institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale), ces restes appartiendraient à un jeune homme de 23 ans, disparu en 2007 dans la région.

À l’époque, sa famille s’était employée à distribuer des affiches dans les environs d’Alès pour tenter de le retrouver. Les battues réalisées dans la zone supposée de la disparition n’avaient donné aucun résultat. Seul le vélo du jeune homme avait été retrouvé par les enquêteurs non loin de l’aérodrome de Deaux.

 

Dix ans plus tard, les analyses ADN effectuées par les experts en criminologie ont donc permis de lever le mystère sur cette affaire et surtout d’acter la mort du disparu. Une étape importante pour la famille de la victime.

Pour le moment, les causes de la mort du garçon ne sont pas connues. Tout ce que l’on sait pour l’instant ce sont que les premières analyses ne privilégient pas la piste criminelle.

De leur côté, les autorités se refusent à communiquer d’avantage concernant l’identité de la victime.

Source : Détective

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.