Les élus rencontrent les gendarmes

Deux Philippe auprès des forces de l'ordre : le député Folliot et le sénateur Bonnecarrère./ Photo DDM.
Deux Philippe auprès des forces de l’ordre : le député Folliot et le sénateur Bonnecarrère./ Photo DDM.

Le député Philippe Folliot et Philippe Bonnecarrère, sénateur du Tarn, ont récemment rendu visite à la compagnie de gendarmerie de Castres. Le colonel puis le commandant de la compagnie ont ainsi pu leur exposer les enjeux auxquels les gendarmeries font face dans le département. Il est apparu que malgré le nécessaire besoin d’être appuyé par les réservistes dans le cadre de leurs missions de maintien de l’ordre public, le personnel de la gendarmerie obtient des résultats très satisfaisants. Ainsi, la délinquance est en baisse constante depuis 2013, soulignant l’efficacité des actions menées au cours des dernières années. La visite des différents services a amené Philippe Folliot à rencontrer les différents corps de gendarmerie, et notamment le Psig qui lui a présenté l’arsenal mis à disposition dans le cadre de ses missions ou encore l’escadron départemental de sécurité routière gendarmes motocyclistes, qui, lui, a montré le matériel de travail, parfois vieillissant, utilisé pour mener à bien son action, ou enfin la brigade de recherches, qui, depuis la mise en place de l’État d’urgence, assure sans relâche un travail d’écoute et de suivi.

À Labruguière puis Albi

Afin de s’imprégner plus encore du quotidien des gendarmes, les deux parlementaires se sont rendus à Labruguière pour rencontrer le personnel sur place qui leur a présenté les divers outils mis à leur disposition pour les enquêtes, les contrôles routiers et plus généralement pour le maintien de l’ordre public. Ainsi, cette rencontre avec les gendarmes présents sur le site leur a permis de découvrir de nombreux éléments de leur vie professionnelle.

À la fin de la matinée, ils ont «salué le courage et la disponibilité des gendarmes qui assurent, au quotidien, la sécurité des Français, leur a témoigné toute sa gratitude et les a assurés de son soutien sans faille.

Les deux parlementaires ont ensuite continué cette journée «sécurité» en se rendant à la maison d’arrêt d’Albi afin de visiter les locaux et s’entretenir avec le personnel pénitencier et en pensant une partie de la nuit aux côtés des policiers d’intervention de la BAC à Albi.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.