LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES NATIONALES MILITAIRES (APNM) : ANALYSE ET REFLEXION SUR CE QUI LES RAPPROCHE OU LES SEPARE ?

image11

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG), curieuse en tout domaine mais plus particulièrement du milieu gendarmerie, s’étonne depuis quelques temps d’articles de presse tous modes de diffusion confondus.

En effet, certaines publications surprennent. C’est ainsi que le 13 août 2015, sur sa page internet, “La Nouvelle Gazette Française” commente un article du quotidien “la Nouvelle République” paru le 03 août 2015 sur le suicide en gendarmerie.

Cette chronique est étayée par l’interview du lieutenant-colonel (LCL) Jean-Hugues MATELLY, président actuel de l’APNM GENDXXI. L’APG, interloquée par ses propos, constate encore une fois une évidente obédience à la direction générale de la gendarmerie nationale.

Il est en particulier regrettable que le LCL Matelly ne fasse référence qu’à l’association Gendarmes et citoyens (AG&C). (voir ce lien )

D’ailleurs dans son document “Perspectives : situation sur les suicides”  il se réfère à de nombreuses reprises à l’action “efficiente” du général FAVIER, notre directeur général, “s’associant pleinement à sa démarche” qui nous semble pour le moins hasardeuse, puisque se contentant d’enquête de causalité. Mais ceci n’est pas le thème de cet éditorial.

Alors que l’APG a toujours eu l’honnêteté de diffuser les informations sur les autres APNM, jamais aucune d’elle n’a eu la même élégance.

Que ce soit :

– GENDXXI pour qui nous avons diffusé sur sa création et  l’annonce du prochain départ de son président.

– L’AG&C que nous avons citée lors de nos auditions parlementaires nationales et relayée récemment avec la modification profonde de son conseil d’administration.

– L’ADEFDROMIL qui vient de passer la main à un officier d’active.

En contrepartie, rien ! Étonnant ce mutisme qui semble faire l’unanimité à notre endroit, non ?

Pourtant, à diverses reprises l’APG a été précurseur. Pour exemple : Alors que notre association a été créée en juin 2014, GENDXXI, qui a déposé ses statuts en janvier 2015, n’a pas hésité à déclarer être la première association gendarmerie. Plus récemment, revenant sur les suicides en gendarmerie, est évoqué l’avant-gardisme de l’AG&C dans son écrit du 26 juillet 2015, alors que nous les avions déjà évoqués dans notre éditorial du 15 juillet 2015 (réactualisé le 13 août). On pourrait en citer d’autres.

Nous ne souhaitons pas ici faire “une guerre de tranchée”. Ce qui doit prévaloir et dont nous devons en être tous inspirés c’est la défense de nos camarades d’active.

Au lieu d’ignorer les autres APNM (nous sommes si peu aujourd’hui) il conviendrait de faire alliance afin de diffuser au maximum dans l’intérêt commun.

Considérant que GENDXXI, l’AG&C et l’ADEFDROMIL sont actuellement en pleine mutation (il semble que seule l’APG soit stable) un rapprochement pour confronter les idées et les actions serait profitable à tous, surtout à nos jeunes camarades.

N’oublions pas l’adage : “Diviser pour mieux régner”.

Réfléchissez, à qui profite le crime ?

Le conseil d’administration de l’APG

image21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *