“Le traître et le néant”: RMC a pu lire le livre qui fait peur à l’Elysée en avant-première

Voir la vidéo sur ce lien

Gérard Davet et Fabrice Lhomme seront par ailleurs les invités de Jean-Jacques Bourdin mardi 12 octobre dès 8h35.

Ce livre va-t-il changer le cours de la campagne du président de la République? 

Après leur livre “Un président ne devrait pas dire ça” qui avait contribué à la non-candidature de François Hollande à sa propre succession en 2017, les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme publient mercredi, “Le traitre et le néant”, chez Fayard. 

Une nouvelle enquête qu’ils consacrent, cette fois, à l’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron et à son quinquennat. La maison d’édition a déjà dévoilé quelques éléments:

“Plus de 110 témoins de premier plan parlent, à visage découvert, crûment. Ils confient aussi leurs documents. Les auteurs racontent le pouvoir solitaire d’un homme suprêmement habile, éperdu de lui-même. Ils révèlent les dessous de la conquête de l’Élysée, puis l’exercice de la toute-puissance, et la vaine quête d’une idéologie. La trahison a enfanté le néant”. 

“Pacte de corruption” et surnoms

En avant-première, RMC a pu lire l’ouvrage: on y découvre des confidences, des anecdotes, des aveux. Les premiers sont ceux de François Hollande qui, mi-2016, avoue être politiquement trop faible pour virer Emmanuel Macron. Un ouvrage dans lequel les auteurs reviennent également sur le financement de la campagne de 2017. Interrogé le député Les Républicains Olivier Marleix accuse l’ancien ministre de l’Economie d’avoir mis en place “un pacte de corruption”.

Parmi les 110 personnes questionnées, on découvre aussi l’animateur Stéphane Bern qui rebaptise certains ministres pour amuser le Président, comme “Amélie de Mon machin” pour Amélie de Montchalin.

On encore le créateur du Puy du Fou, Philippe de Villiers qui affirme qu’Emmanuel Macron a essayé d’acheter le silence de son frère, le chef des Armées, Pierre de Villiers.

Autre révélation/ les conseils prodigués par… Bernard Tapie au Président de la République en pleine crise des “Gilets jaunes”..

Dès la rentrée, comme RMC vous le révélait, ce livre a suscité un vent de panique à l’Elysée: la garde rapprochée d’Emmanuel Macron était à la recherche du manuscrit, donnant des sueurs froides aux conseillers du Président.

D’ailleurs, pour compléter leur enquête, les deux journalistes du Monde avaient envoyé une série de questions à l’Elysée: fin de non-recevoir de l’équipe d’Emmanuel Macron, qui, depuis voulait donc par tous les moyens, mettre la main sur l’ouvrage… Jérémy Trottin avec XA

Source : RMC

Répondre à Marc Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *