Le sous-marin La Minerve, disparu il y a 50 ans avec 52 hommes à bord, a été retrouvé au large de Toulon

Photo prise dans la seconde moitié des années 60 montrant le submersible "Minerve" à quai dans le vieux port de Marseille.Photo prise dans la seconde moitié des années 60 montrant le submersible “Minerve” à quai dans le vieux port de Marseille. | STF / AFP

Le sous-marin disparu avec 52 hommes à bord en 1968 a été retrouvé, indique la ministre des Armées Florence Parly. Les recherches avaient repris début juillet. Il a été localisé à environ 2 400 mètres de fond, à 35 kilomètres au large de Toulon.

Un demi-siècle après la disparition du sous-marin La Minerve avec 52 hommes à bord, le sous-marin a été retrouvé au large de Toulon, indique la ministre des Armées Florence Parly, ce lundi 22 juillet.

Il a été localisé à environ 2 370 mètres de fond, à 18,5 miles marins (35 kilomètres) au large de Toulon, par le navire américain Seabed Constructor, arrivé mardi dernier pour participer aux recherches, et dont les drones ont apporté la confirmation visuelle de l’emplacement de La Minerve, a précisé à l’AFP un haut gradé de la Marine nationale.

« C’est un soulagement, une énorme émotion », réagit auprès de l’AFP Hervé Fauve, le fils du commandant de La Minerve, lundi matin. « Ils étaient près de nous, pas loin. C’est un apaisement extraordinaire », confirme Thérèse Scheirmann-Descamps, la veuve d’un des marins.

Le sous-marin avait coulé en quatre minutes seulement

Le 27 janvier 1968, le sous-marin militaire, construit à Nantes et en exercice au large de Toulon, avait coulé en quatre minutes seulement. Malgré les opérations de secours aussitôt entreprises, l’épave n’a jamais été localisée, laissant depuis les familles dans l’attente et le chagrin.

De multiples causes ont été évoquées pour expliquer l’accident : une avarie des deux barres arrière, une collision avec un bateau, l’explosion d’un missile, d’une torpille ou un accident du tube d’aération.

Le naufrage, intervenu par gros temps, après un dernier contact radio avec l’avion d’accompagnement au large du Cap Sicié, reste inexpliqué à ce jour. Trois campagnes de recherches étaient restées infructueuses : l’une après la disparition du sous-marin, la seconde un an plus tard et une autre après le naufrage d’un bâtiment de la même classe, l’Eurydice, en 1970 au large de Saint-Tropez, avec 57 hommes à bord.

Les recherches ont repris cette année

En octobre dernier, des familles de disparus de La Minerve avaient lancé un appel pour que soient reprises les recherches pour retrouver l’épave.

Capture d’écran 2019-07-22 à 22.36.00« J’ai demandé à l’amiral Préfet Maritime et commandant de la zone maritime Méditerranée d’organiser une cérémonie commémorative en mer avec les familles, à la mémoire de ces 52 marins morts dans l’accomplissement de leur devoir », ajoute la ministre dans un communiqué.

Il n’y a toutefois pas d’espoir de remonter les corps, confirme Hervé Fauve : « Un sous-marin israélien, le Dakar, avait coulé au large de Chypre deux jours avant La Minerve. Quand l’épave avait été retrouvée, en 1999, il ne restait plus rien ». Ce qu’il attend, maintenant, c’est la cérémonie qui doit être organisée, en mer, à la verticale de l’épave : « Pour leur dire un dernier adieu ».

Source : Ouest-France

IZI by EDF s’occupe de vos travaux d’intérieur

Configurez en quelques clics la future peinture de vos murs et obtenez instantanément des prix justes

Inspired by

Elles ont finalement repris cette année, avec une première phase d’exploration début février puis une deuxième phase début juillet par plus de 2 000 mètres de fond, avec des moyens technologiques de pointe.

Il y a quelques jours, le Seabed Constructor, le bateau qui avait permis de retrouver l’épave du sous-marin San Juan, disparu avec 44 hommes à bord, au large de l’Argentine en novembre 2018, était arrivé pour participer aux recherches.

« Nous venons de retrouver La Minerve. C’est un succès, un soulagement et une prouesse technique. Je pense aux familles qui ont attendu ce moment si longtemps », indique la ministre des Armées Florence Parly.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *