Le patron des gendarmes assigne en diffamation un lieutenant, qui demande l’indulgence du tribunal

justice-660x330(Photo/MG/Essor).

L’affaire est rarissime et étonnante. A Perpignan, le tribunal de grande instance vient de se pencher, ce jeudi 21 juin, sur une affaire de diffamation. Elle oppose deux parties: un général d’armée, le directeur général de la Gendarmerie Richard Lizurey, et un lieutenant, Paul Morra, en congés de longue durée pour maladie depuis le mois de juillet 2017. Deux officiers qui auraient davantage pu se croiser dans une caserne de Gendarmerie plutôt qu’à s’affronter devant la Justice.

Le patron des gendarmes accuse de diffamation publique Paul Morra. Ce lieutenant est l’ancien président de l’Adefdromil-Gend, une association professionnelle nationale de militaires (APNM), et le président de l’Association des forces armées réunies (Afar), qui a pris la suite de l’Adefdromil-Gend. Deux articles, publiés en septembre et en octobre 2017, et une vidéo, mise en ligne également à l’automne 2017, sont dans le viseur du général Richard Lizurey.

La citation à comparaître, publiée sur armee-media.com, le site….

Lire la suite : L’Essor.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.