Le numéro 3 de la Gendarmerie quitte le service actif

Le général d’armée Richard Lizurey et le général Pattin. (Crédit photo/ PMG/L’Essor).

Le général de corps d’armée Michel Pattin, 60 ans, directeur des opérations et de l’emploi (DOE) depuis trois ans, quittera le service actif à la fin du mois d’octobre après 39 ans de service.

Mercredi au cours de la cérémonie d’adieu aux armes à Issy-les-Moulineaux, le DGGN, le général d’armée Richard Lizurey a décoré le général Pattin de la médaille de la Gendarmerie.

Le général Lizurey a rendu hommage a un « officier résolument engagé dans l’action et qui est toujours resté calme et droit dans toute sa carrière ». Michel Pattin a passé onze ans au total dans les unités d’intervention (escadron parachutiste de Mont-de-Marsan, EPIGN, GSIGN).

Le général Pattin a en effet participé à l’opération « Victor » à Ouvéa (Nouvelle-Calédonie) en 1988 et à la libération des otages de Marignane en 1994. Il a été également un spécialiste de police judiciaire.

Il avait été nommé directeur des opérations et de l’emploi (DOE) en septembre 2014 à la suite du général Bertrand Soubelet, muté à la gendarmerie outre-mer après ses propos controversés devant une commission de l’Assemblée nationale.

La DOE est l’un des trois directions de la DGGN et la plus importante puisqu’elle regroupe notamment la sous-direction de la défense, de l’ordre public et de la protection, celle de la sécurité publique et de la sécurité routière et celle de la police judiciaire.

Durant toute sa carrière, le général Pattin a toujours été respecté par ses subordonnés et ses chefs. Après la cérémonie, il a cité la phrase de Paul Valéry : « Un chef est un homme qui a besoin des autres ».

Marié et père de trois grands enfants, il a prévu de se retirer pour sa retraite dans sa longère près de Lorient en Bretagne.

Au cours de la cérémonie, neuf médailles ont été décernées à des gendarmes d’active et de réserve. Un adjudant-chef du GIGN a ainsi reçu la Médaille militaire et deux gendarmes blessés en service celle de la Gendarmerie.

PMG

Source : L’Essor.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.