Le nouveau blindé de la gendarmerie est une arme de guerre : Macron craint-il une révolution ?

les camarades Moblos vont pouvoir (enfin) mettre les VBRG à la casse. Il est à espérer que le pouvoir les orientera vers les « zones conquises » plutôt que vers le peuple.

Les mois à venir risquent d’être insurrectionnels suite aux conséquences des conneries de Bruxelles… et des nôtres !

On en sait un peu plus sur les équipements qui seront présents sur le nouveau blindé de la gendarmerie. Il a été présenté au salon Eurosatory mi juin 2022.

La gendarmerie va donc disposer prochainement d’une arme de guerre. La gendarmerie et Macron à sa tête, chef des Armées.

L’arrivée du nouveau blindé de la gendarmerie laisse imaginer quel type de société on nous prépare.

De nombreuses questions restent sans réponses :

-ces blindés sont-ils vraiment prévus pour protéger les Français ? Ou le Nouvel ordre mondial ? Contre qui?

-vont-ils  être envoyés sur les racailles de banlieues et les dealers armés de kalachnikov ou le simple citoyen manifestant pour ses droits?

-le pouvoir a-t-il peur d’une révolution (inflation, effondrement économique, pénuries ?) ? Ce qui serait la promesse de beaucoup de morts…

-est-ce le signe que Macron a perdu tout contrôle et qu’il est capable du pire contre le peuple ? Prépare-t-il  le jour venu où il n’aura plus d’échappatoire ?

Les villes françaises vont-elles devenir Bogota ? 

Même type de matériel américain en Colombie contre la population en 2021 :

( La police Colombienne a recouru hier au système « VENOM » qu’un tribunal avait précédemment autorisé malgré la puissance létale de telles armes).


Le Véhicule Blindé de Maintien de l’Ordre, VBMO, est affiché comme étant l’incarnation d’un « savoir-faire efficace et moderne ». La société Soframe a remporté le marché, avec le modèle ARIVE, pour 57 millions d’€. la gendarmerie va en recevoir 90.

Sur le stand du ministère, il est présenté aux côtés de la BRAV-M, brigades de répression de l’action violente motorisées. En rentrant à l’intérieur du blindé, une petite trappe donne accès au toit du véhicule qui comprend la majorité des équipements.

Le plus marquant est la présence d’une mitrailleuse pour des opérations anti-terro etc. Le blindé se veut le plus polyvalent possible. Le fusil mitrailleur, le FN MAG 58, est fabriqué en Belgique par FN Herstal. Capable de tirer jusqu’à 1000 coups à la minute.

Cette arme de guerre restera fixée au blindé peu importe la mission, même pour le maintien de l’ordre. Un représentant de la gendarmerie explique que «démonter et remonter l’arme en fonction des missions prendrait trop de temps et limiterait le blindé sur le terrain.»

Elle est pilotée depuis l’intérieur du véhicule grâce à une caméra intégrée au système.

Cette mitrailleuse est accompagnée d’un lance-grenades lacrymogène capable de tirer 30 munitions à deux reprises.

Qui en est le fabricant ? Ni Soframe, ni le ministère n’ont été capable de fournir cette information. La seule réponse obtenue est le nom de son importateur français : Sunrock.

Ce lanceur est en réalité conçu en Corée du Sud et plus précisément par l’entreprise Korea CNO Tech sous le nom de STARK-30, comme le montre son catalogue.

Il pourra tirer toutes une gamme de grenade lacrymogènes en 40mm qu’on retrouve déjà en manifestation via les lanceurs multicoups. Elles seront sûrement de chez Alsetex et Nobel Sport Sécurité. (en 3 ou 6 palets)

Derrière le lance grenades on trouve une imposante caméra de l’entreprise française Syt Technologie. Le modèle semble être de la gamme Ares. « Le système ARES est performant dans l’obscurité la plus totale. »

De jour, ce système est capable d’identifier une personne à presque 15 km. Cette identification passe à 4km de nuit pour ce supposé modèle.

Tout à l’arrière, on trouve une tourelle composé de quatre micros dédiée à la détection acoustique de tirs par l’entreprise Metravib Defence. On retrouve cette technologie sur de nombreux véhicules de l’armée.

Pour ce qui est des dimensions etc :  110km/h max 14.5 tonnes 600km d’autonomie Équipage de 12 maximum Blindage niveau 2

Source Maxime Sirvins Twitter et https://maintiendelordre.fr/

Quelqu’un a dit sur Internet (à méditer) : 

Macron se dit plus proche de Vulcain et de sa forge que de Jupiter. Il aime le feu, la table rase, le saccage, la destruction. Il se dit Vulcain quand la France prend feu ; il arriva tout sourire devant N.D en flamme. Il déclara aussi : « la bête de l’événement est là, vous verrez ».

Source : Résistance Républicaine

Répondre à François Tessier Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.