Le musée de la gendarmerie à Melun ou … les édiles contre le peuple !

 

Discutez un peu dans la rue avec les habitants des communes de la communauté d’agglomération Melun Val de Seine ( la CAMS) , ils vous diront ce qu’ils pensent de la décision prise par la majorité des élus communautaires de verser 9 millions pour un musée national de la gendarmerie !

Discutez un peu avec eux… Une large majorité d’entre eux exprimera son indignation !

« Le musée de la gendarmerie, verra le jour. Nous sommes majoritaires et nous ne céderons pas », c’est en substance ce que pensent les élus des trois villes principales de la communauté d’agglomération du Val de Seine qui regroupe 14 communes.

Les élus des petites communes et ceux de Vaux le Pénil sont contre, mais voilà, le vote a donné comme résultat : 42 pour et 32 contre et le rouleau compresseur est sorti, il écrase tout sur son passage.

C’est cela aussi la réalité des communautés d’agglomération ; il suffit que les grosses communes s’entendent et elles emportent le morceau.

Cette opération qui vise à faire financer un musée national par une collectivité territoriale coûtera au bas mot 9 millions d’euros à la CAMS et le Conseil Général à direction « socialiste » offrira son million d’euros.

Le Conseil Régional « socialiste » lui, verserait 2 millions 460 000 €…. S’il renonce à payer, tout l’édifice tombe, ce qui réjouirait nombre d’opposants au projet pharaonique et beaucoup de citoyens qui ne comprennent pas.

Qui peut comprendre et accepter qu’une communauté d’agglomération sorte de sa compétence pour verser des millions et des millions pour l’aménagement d’un grand musée national de la gendarmerie ?

Qui peut comprendre et accepter que l’État qui « crie famine » ou presque puisse prendre à sa charge les frais de fonctionnement qui se chiffrent à 900 000 € annuels avec le traitement de 13 personnes ?

Lire la suite : ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *