Le maire du Thuit-de-l’Oison menacé de mort

Gilbert Doubet a déposé plainte auprès de la gendarmerie, suite aux menaces de mort qui lui ont été adressées… sur une pétition de soutien à son prédécesseur Daniel Leho.

L’affaire Leho n’en finit pas d’empoisonner la vie de la commune du Thuit-de-l’Oison et, par extension, celle de son maire, Gilbert Doubet. Les élus étaient réunis jeudi soir à la salle polyvalente, pour voter le budget 2018 de la commune. La procédure qui vise l’ancien maire ne figurait pas à l’ordre du jour, en attendant le résultat des recours qu’il a engagés devant différentes instances.

Gilbert Doubet a pourtant tenu à prendre la parole avant d’entamer l’examen des comptes, pour faire une déclaration solennelle, sur un ton très grave.

« Une pétition a été envoyée à l’ensemble des habitants des trois communes de Thuit-Signol, du Thuit-Anger et du Thuit-Simer, réunies pour former la commune nouvelle du Thuit-de-l’Oison, rappelle le maire. Tout le monde a dû la trouver dans sa boîte aux lettres. J’en ai reçu deux exemplaires : un à mon domicile et un autre à mon travail ».

Une plainte déposée à la gendarmerie

Le document de soutien à Leho, envoyé au siège de l’entreprise de Gilbert Doubet, lui avait été remis quelques heures plus tôt par sa secrétaire.

« Des menaces de mort figuraient sur cette feuille, s’indigne le maire. Ça commence à bien faire ! On ne peut pas passer là-dessus. Je me suis rendu à la gendarmerie pour déposer plainte. Les représentants de l’ordre prennent ce dossier au sérieux. Une enquête est ouverte et ils ont bon espoir de retrouver les auteurs. Il faut arrêter les bêtises. Cette affaire commence à tourner très mal, mais je ne lâcherai pas le morceau ! »

Le maire a tenu à prévenir ses collègues du conseil municipal : « Si vous voyez les gendarmes arriver ce soir, c’est normal. Ne vous étonnez pas. Ils ont peur pour nous ». Il exprime au passage tout son mépris pour « les imbéciles, les fous ou les cinglés » à l’origine de cette démarche condamnable.

Le comité de soutien à Daniel Leho condamne fermement ce courrier anonyme. Il appartient maintenant aux gendarmes de mener leur enquête pour identifier l’auteur et tenter de ramener un peu de sérénité au Thuit-de-l’Oison, où ce dossier bien encombrant divise la population et les élus depuis plus de deux ans.

Gilbert Doubet, maire du Thuit-de-l’Oison, a fait une déclaration solennelle le  jeudi 22 mars31, en ouvrant le conseil municipal, pour dénoncer publiquement les menaces de mort qui lui ont été adressées. (©Le Courrier de l’Eure)
Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.