Le Grand Réveil – Nos lecteurs commenceraient-ils à s’éveiller ?

1

Voici deux commentaires des plus intéressants provenant de fidèles lecteurs de Profession-Gendarme démontrant que nos Citoyens commencent enfin à ouvrir les yeux, mais surtout leurs esprits, à ce qui se passe actuellement dans notre pays mais également au niveau mondial.

 

Serait-ce le début d’une prise de conscience de la réalité des évènements qui nous entourent ?

 

Il est vivement souhaitable que ce « grand réveil » touche le plus grand nombre après une longue période d’endormissement des esprits et des consciences.

 

« Après moi le déluge ! »

Le mot « déluge » fait ici référence au Déluge biblique. L’expression est prêtée à Louis XV, qui souhaitait faire savoir à ses partisans qu’il se moquait complètement de ce que pourrait faire son dauphin, Louis XVI, après sa mort.

 

Il est grand temps que cette expression sorte du langage courant et que chacun se prenne en charge pour la collectivité dont il fait parti,  car il en va de l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants.

 

Voici donc les commentaires et réflexions de nos deux lecteurs, qui je le souhaite seront partagés par le plus grand nombre.

 

Mr LANCE. Militaire retraité de l’Armée de l’Air :

Je confirme « pas de traitement » ? Ah bon ?
Il va être temps que les gens, les militaires, les médecins, les anciens militaires… reconnectent leur cerveau sur « ON » !
Mais où est passé votre bon sens, votre discernement et votre lucidité ?
Celui ou celle qui, à ce jour, ne comprends pas que les principaux dirigeants mondiaux suivent un plan d’asservissement de l’humanité ont les yeux fermés ou ne vivent pas dans la même réalité. Le problème, c’est la dictature !
Masques pour les enfants à partir de six ans quand on sait qu’une mauvaise oxygénation entraîne la mort irréversible des cellules nerveuses du cerveau de l’enfant en pleine croissance. Plusieurs médecins de ma ville que j’ai contacté sont d’accord avec la supercherie de cette fausse pandémie et sur les dangers des masques mais…..refusent de bouger « le petit doigt » par PEUR !
Cela vous inspire quoi ? Le début de la fin, je pense….
Et la dernière, vous la connaissez ?
La Nouvelle-Zelande annonce l’ouverture de camps de quarantaine où les patients positifs seront placés de force. Chez moi on appelle cela des camps de concentration. C’est ce que l’on nous prépare…. Voir sur :
http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/21524
D’après vous, mon Général, elle se situe où l’urgence ?
Mr LANCE. Militaire retraité de l’Armée de l’Air

 

Et la réponse que lui fait JLG, lecteur assidu de Profession-Gendarme :

 

Merci Mr Lance de confirmer les alertes que ce site a partagé depuis le mois de mars en parlant de soumission dès les premiers commentaires.

Nous sommes à la fin d’un cycle de décennies de décervelage déjà prévue par le philosophe auteur de l’obsolescence de l’homme dont on a parlé ici et qui prévenait des manœuvres à l’œuvre dès 1956 et mis en place à l’aide des principes de la fenêtre d’Overton pour manipuler les sociétés dans tous les domaines (GPA, PMA mariage pour tous etc…) et qui continue son œuvre pour mettre bien dans la tête que la situation actuelle doit durer par le cinéma puisqu’un film américain sort actuelle sur le sujet prévoyant un confinement jusqu’en 2024 et après sûrement.

Nous sommes désormais dans le monde des lâches et des assassins institutionnels.

Les médecins dont vous parlez ne méritent plus la confiance des citoyens ; par lâcheté ils ne respectent plus leur serment professionnel. De quoi ont-ils peur si ce n’est de leur ordre ,institution mise en place sous le régime de Vichy, même si de tous temps les pouvoirs ont essayé d’avoir barre sur les relais d’opinion de toutes catégories professionnelles et sociales (ordres, syndicats etc…).

Quand les citoyens dans leur ensemble auront fait le constat lucide de ce qui se passe, ils prendront leur santé en main et abandonneront ces fumistes corrompus par le système aux ordres de l’industrie pharmaceutique chimique. Ils commenceront par s’entretenir physiquement, contrôleront leur alimentation et se tourneront vers des médecines plus naturelles avec des professionnels passionnés qui existent et qui améliorent les connaissances et usages traditionnels encore opérants dans notre enfance après guerre.

Ces soins qu’on appelle par une faute sémiologique « remèdes de bonne femme » où la femme n’a rien à voir si ce n’est pas le rôle qu’elle jouait dans la famille et les soins. Pour le provençaliste que je suis originaire de surcroît des anciens états du pape il s’agit de  » remèdi de bona fama » qui signifie de bonne réputation.

Ce n’est pas pour rien que BigPharma par son bras armé de l’OMS et ses valets des gouvernements corrompus interdit tous les médicaments naturels et bon marché en particulier dans les affections comme le paludisme y compris la culture d’une plante comme l’Artémisia Annua parce qu’outre ses propriétés anti-paludéennes on lui a trouvé des propriétés anti-cancéreuses et que l’industrie de la maladie préfère extraire des molécules vendues très chers que laisser obérer son marché par une tisane efficace et sans effets secondaires car c’est la synergie et l’équilibre de l’ensemble des molécules de la plante qui est souhaitable.
Au passage l’HCQ est certainement ostracisée en raison des mêmes propriétés anti-cancéreuses découvertes pour l’Artémisia et bien d’autres produits qui ne coûtent rien et sont même parfois jetés après utilisation de la partie consommable.

Mais dans cette matière comme dans d’autre on veut que la masse consommatrice ignorante de ces sujets complexes le reste, on opère une censure impitoyable pour restreindre à la portion congrue l’utilisation de ces médecines naturelles et millénaires.

Pour lutter contre cette censure mercantile sous prétexte de protéger la santé des patients en invoquant le « principe de précaution » pendant qu’on affaisse les défenses immunitaires avec des vaccins dès le berceau, qu’on les empoisonne leur vie durant par la mal-bouffe et les pesticides divers et variés, et qu’enfin on les tue avec du Rivotril en fin de course parce que des financiers ont décidé d’abaisser le drapeau à damiers, il faut partager et faire circuler le plus possible ces informations de médecine naturelle et de bonne alimentation d’abord auprès des proches et au-delà à l’occasion.

Cette réflexion a peu à voir avec la lettre du Gal Dubois* qui comme tous ceux qui fréquentent les sommets risquent l’ivresse des cîmes et perdent le contact avec la réalité mais elle veut souligner le comportement inacceptable de la masse des médecins qui aurait dû se lever d’un seul homme dès le début des mesures aberrantes et ameuter le peuple avant que les chaînes ne se mettent en place.

Ils ont, par confort matériel et intellectuel, choisi de rester du côté du manche actuel en trahissant leur serment par leur silence et le conformisme imposé par un ordre d’un autre temps. Le peuple français une fois réveillé dans sa masse saura s’en souvenir.

—–

– Il n’y a là aucune prévention contre les généraux mais le constat lucide que les réactions historiques sont le fait d’officiers jeunes par fois ambitieux et tombés dans la dictature comme Bonaparte mais plus près de nous le Capitaine Sankara au Burkina ou celui de la révolution des œillets au Portugal.

JLG

 

Note de la rédaction :

Ces deux commentaires sont à retrouver ICI

images

 Enfin pour terminer en musique un très beau montage vidéo sur le Réveil des peuples :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.