Info L’Essor – Un policier succède au général Lavergne à l’Elysée, un gendarme dirigera la future DSPR

lavergneLe général de brigade, alors colonel, Lionel Lavergne (Capture d’écran Assemblée nationale).

Info L’Essor – Un policier succède au général Lavergne à l’Elysée, un gendarme dirigera la future DSPR

Info L’Essor – Le général de Gendarmerie Lionel Lavergne, commandant le Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), mis en cause par un rapport du Sénat dans l’affaire Benalla, va quitter l’Elysée, selon les informations de L’Essor. Il sera remplacé à son poste par un commissaire de Police, en vertu de l’usage de l’alternance qui veut que gendarmes et policiers se succèdent a la tête de cette unité mixte comptant actuellement 76 gendarmes et policiers.

Lire aussi sur L’Essor: Le général Lavergne, chef du GSPR, mis en cause par les sénateurs dans l’affaire Benalla

Le GSPR assure la sécurité rapprochée du chef de l’Etat depuis le premier septennat de François Mitterrand en 1981 avec des configurations différentes : gendarmes uniquement, policiers uniquement, ou mixité gendarmes/policiers. Lionel Lavergne, 50 ans, avait pris le commandement du GSPR il y a deux ans, en mars 2017, succédant à Sophie Hatt, commissaire de Police, cheffe du GSPR durant quatre ans sous le quinquennat de François Hollande. Le général Lavergne est un des trois généraux de Gendarmerie chuteurs opérationnels avec les généraux Olivier Kim et Hubert Bonnaud.

Un gendarme à la tête de la DSPR

Quant au projet de création d’une direction de la sécurité de la Présidence de la République (DSPR), réunissant le commandement militaire de l’Elysée et le GSPR, il est en voie de finalisation, selon les informations de L’Essor. La première réunion sur l’architecture de cette…

Lire la suite : L’Essor.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.