Le gendarmerie l’avait emmené passer son bac, elle le félicite de l’avoir obtenu

Le jeune homme qui s'était vu retirer son permis de conduire en allant passer son bac a eu son diplôme (photo d'illustration le jour des résultats)

Le jeune homme qui s’était vu retirer son permis de conduire en allant passer son bac a eu son diplôme (photo d’illustration le jour des résultats)

PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Les militaires d’Indre-et-Loire sont « heureux » que le lycéen qu’ils avaient emmené au centre d’examen, après lui avoir retiré son permis de conduire, ait obtenu son diplôme.

C’était le 8 juin: un jeune Tourangeau roule à 125km/h au lieu de 80 à Nouzilly (Indre-et-Loire). Il se fait contrôler par les gendarmes et perd son permis, sa voiture est immobilisée. Problème, il a son bac à passer, alors un militaire décider de l’emmener dans son centre d’examen.

L’aura, l’aura pas? « Il l’a eu !!! », s’est exclamé la gendarmerie, sur Facebook, ce samedi. « Nous sommes heureux de vous informer que notre jeune contrevenant accompagné par les gendarmes au bac a obtenu son diplôme », a-t-elle publié dans la matinée.

Gendarmerie Indre et Loire

samedi

Nous sommes heureux de vous informer que notre jeune contrevenant accompagné par les gendarmes au bac a obtenu son diplôme. Félicitations à lui …. et bonnes vacances.

Ses parents avaient remercié la gendarmerie

Pour expliquer son excès de vitesse, le jeune homme avait précisé qu’il se rendait aux épreuves du baccalauréat. « Si cette explication ne justifie en rien l’infraction commise, devant cette situation particulière (le gendarme a fait preuve de compréhension », avait justifié la gendarmerie d’Indre-et-Loire sur sa page Facebook.

Le jeune homme qui s’était vu retirer son permis de conduire en allant passer son bac a eu son diplôme (photo d’illustration le jour des résultats)

PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Les militaires d’Indre-et-Loire sont « heureux » que le lycéen qu’ils avaient emmené au centre d’examen, après lui avoir retiré son permis de conduire, ait obtenu son diplôme.

C’était le 8 juin: un jeune Tourangeau roule à 125km/h au lieu de 80 à Nouzilly (Indre-et-Loire). Il se fait contrôler par les gendarmes et perd son permis, sa voiture est immobilisée. Problème, il a son bac à passer, alors un militaire décider de l’emmener dans son centre d’examen.

L’aura, l’aura pas? « Il l’a eu !!! », s’est exclamé la gendarmerie, sur Facebook, ce samedi. « Nous sommes heureux de vous informer que notre jeune contrevenant accompagné par les gendarmes au bac a obtenu son diplôme », a-t-elle publié dans la matinée.

Ses parents avaient remercié la gendarmerie

Pour expliquer son excès de vitesse, le jeune homme avait précisé qu’il se rendait aux épreuves du baccalauréat. « Si cette explication ne justifie en rien l’infraction commise, devant cette situation particulière (le gendarme a fait preuve de compréhension », avait justifié la gendarmerie d’Indre-et-Loire sur sa page Facebook.

LIRE AUSSI >> Bac 2017: 78,6% des candidats ont réussi l’examen du premier coup

Le militaire a en effet décidé de déposer le « candidat pressé devant son centre d’examen en véhicule de service ». La gendarmerie avait publié la lettre des parents du bachelier saluant « la gentillesse » et « l’humanité » du gendarme. « Il est rare de recevoir un courrier de remerciements après un retrait de permis », avait-elle communiqué.

Source : L’Express

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.