Le Fouquet’s incendié par la police? La rumeur qui enfle sur les réseaux sociaux (vidéo)

b03f8d4f173049e86ee4ee3c2dfbb31ce8af1d8d_field_mise_en_avant_principale_1_0

Le store du Fouquet’s a été incendié.

© Thomas SAMSON / AFP

Sur les réseaux sociaux, et notamment Twitter, des internautes défendent –vidéo à l’appui– la thèse d’un incendie du restaurant Le Fouquet’s qui aurait été provoqué accidentellement par la police samedi 16, lorsde la manifestation des Gilets jaunes à Paris. Les images, si elles peuvent interpeller, restent incomplètes pour confirmer une telle version.

C’est un élément qui n’est pour l’instant qu’à l’état de rumeur sur les réseaux sociaux mais qui agite une partie des protestataires ou sympathisants du mouvement des Gilets jaunes. Des internautes soupçonnent en effet que le feu du store du restaurant Le Fouquet’s sur les Champs-Elysées, dont les images ont particulièrement impressionné et tourné dans les médias, aurait été déclenché accidentellement par la police via un lacrymogène

La vidéo et les commentateurs se basent sur plusieurs éléments qu’ils interprètent comme étant des signes évidents validant ce scénario. Sur les images, où l’on voit partir le feu à deux endroits, ces internautes assurent que le feu se déclenche après que la bâche a été touchée par des lacrymogènes qui sont effectivement visibles roulant sur le store avant de tomber à terre. Les partisans de cette version notent aussi qu’aucun casseur n’est visible en train d’allumer le feu au moment où celui-ci se se répand. Ce qui, si l’on se base sur la seule vidéo, semble également exact, seul un gilet jaune ne semblant faire que passer étant présent, entouré de nombreux photographes. Troisième élément: des commentaires dans les fils de discussion d’internautes et se prétendant les témoins de la scène assurent avoir vu des lacrymogènes jetés sur la bâche, l’ayant enflammée.

Capture d’écran 2019-03-17 à 19.47.27

S’il n’est donc pas totalement exclu que cette version puisse correspondre à la réalité, la vidéo reste un élément incomplet pour assurer avec certitude que les forces de l’ordre sont à l’origine de l’incendie, rapidement maîtrisé d’ailleurs par des pompiers présents sur place et constamment sollicités.

Outre l’impossibilité de vérifier l’authenticité des témoignages en ligne, la vidéo ne dure qu’une trentaine de secondes et la bâche est déjà en feu au début des images. Impossible d’affirmer que les flammes qui ont déjà rongé la toile n’ont pas été allumées par un casseur avant que la caméra ne filme la scène. En outre, si aucun “black bloc” à l’action n’est visible dans le film, ils ont pu être chassés peu avant. Les forces de l’ordre ont effet passé une partie de leur après-midi à disperser rapidement les groupes mobiles qui s’en prenaient avec rapidité aux différentes enseignes. En outre, le restaurant Le Fouquet’s, symbole honni d’une partie des manifestants, avait déjà été saccagé à mi-journée par des casseurs qui auraient pu l’attaquer une seconde fois, lors de la deuxième vague de vandalisme sur l’avenue des Champs-Elysées.

Source : France Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *