Le forum gendarmes et citoyens va t’il devenir un forum officiel de la politique de communication interne gendarmerie ?

Michel Munier de Armée-Média nous donne peut-être ici les clefs de l’énigme de la fermeture du Forum Gendarmes et Citoyens.

Rappelons que ce forum, crée le 1er avril 2007, fêtait avec joie son 6ème anniversaire le 1er avril 2013. Pour la circonstance le bandeau de présentation s’illuminait des couleurs de cet anniversaire et l’on y voyait même les portraits de l’équipe dirigeante.

Le colonel Rodriguez, contibuteur actif de ce forum pendant plusieurs années, vient d’être nommé conseiller auprès du ministre de l’intérieur et subitement toute l’équipe du forum annonce la fermeture provisoire de G&C en donnant quelques explications qui à mes yeux ne tiennent pas.  (Voir ICI)

Pourquoi ces explications ne tiennent pas ? Tout simplement par ce que “l’équipe” a traversé en 6 ans des périodes bien plus agitées que lors de ces derniers mois. Ce n’est pas les quelques échanges un peu musclés “entre hommes” qui peuvent remettre ainsi en question la Liberté d’expression si chèrement acquise au cours de ces 6 dernières années. Et si cela était, ce serait faire peu de cas des 24000 inscrits de ce forum. 

Que l’on ne me dise pas non plus que l’Association Gendarmes et Citoyens, initialement issue de ce forum, est responsable de cette situation. Avoir quelques antipathies vis à vis d’un homme ne justifie nullement l’abandon du combat pour la liberté d’expression. Ici ce n’est pas l’homme qui compte mais les idées qu’il défend.

A mon avis les clefs de l’énigme se trouvent ci-dessous :

Parce qu’il est difficile de se contenter des explications un peu trop subtiles invoquées par la direction de gendarmes et citoyens (G&C) sur les raisons qui l’ont poussée à fermer son forum, il m’a paru nécessaire de rechercher dans l’actualité un motif plus plausible. C’est peut-être dans le livre blanc de la défense que se trouve le début de réponse à cette fermeture temporaire..

Le 28 avril 2013, les administrateurs annoncent la fermeture temporaire mais « sine die » du forum G&C, invoquant un certain nombre de raisons qui les conduit à leur grand désespoir relayé par celui de leurs lecteurs les plus assidus, à prendre cette décision.

Dans ce communiqué, ils justifient leur décision, en mettant en avant trois problèmes majeurs qui les empêchent de continuer :

  • La direction générale a empêché le forum d’acquérir un statut juridique qui lui aurait permis de se développer, notamment en interdisant à ses membres en activité d’administrer l’association-forum gendarmes et citoyens, ce qui a eu pour conséquence « d’essaimer » leur « mouvement » (développement de Gendcom, création du forum militaires & citoyens, autonomie de l’association gendarmes et citoyens, création de blogs et sites d’information indépendants tels que « La Grogne dans la Gendarmerie » , « Profession-Gendarme » , « Armee-media » )
  • Les partisans de ces autres supports de communication sur le web et des individus isolés ont de plus en plus pollué les discussions sur le forum, au delà des capacités de leur modération et ont fait fuir une bonne partie de leurs forumeurs et lecteurs.
  • La distance entre l’association gendarmes et citoyens et le forum éponyme s’est considérablement creusée, ne générant plus qu’un spectacle désolant de querelles récurrentes entre petites chapelles.

et de conclure que l’équipe du forum restera active, en « back office », pour préparer l’avenir tout en mettant en garde qu’elle restera vigilante sur le bon usage de la « marque » Gendarmes & Citoyens qui, par exemple, n’est autorisée pour l’association du même nom que « tant qu’il en est fait usage dans l’esprit de liberté d’expression individuelle et collective et de respect des valeurs démocratiques qui ont présidé à sa création ».

Pas de statut juridique, une partie de leurs forumeurs et lecteurs qui les ont fui, une association du même nom qui génère des nuisances, ce seraient les raisons qui ont amené ce forum à fermer ses portes. S’il n’y a là aucune raison qui plaide pour sa réouverture, il n’y en a pas plus qui motive sa fermeture. Retenons que, selon ses responsables, il est amené à ré-ouvrir sous une forme et à une date non déterminées, et son équipe s’y prépare.

Les raisons de cette pause sont bel et bien ailleurs !. Certains voient une relation de cause à effet entre la quasi concomitante de la nomination du colonel Christian Rodriguez comme conseiller gendarmerie auprès du ministre de l’Intérieur et la fermeture du forum. C’est vrai que Rodriguez a hanté entre 2008 et 2010 le forum G&C, alors qu’il était chargé de mission au cabinet du directeur général de la gendarmerie nationale à Paris, et qu’il connait parfaitement les responsables de cet outil.

Quel pourrait-être alors l’avenir de gendarmes et citoyens ?

Le livre blanc de la Défense consacre un volet au renouveau de la concertation et du dialogue interne au sein des forces de défense et de sécurité nationale. Dans ses pages, on peut notamment lire que les militaires ne sont pas indifférents aux évolutions qui touchent à leur condition ou aux sujétions caractéristiques du métier des armes et que l’ensemble de ces facteurs appelle une évolution du dialogue interne .
Pour assurer la liberté d’expression au sein de celles-ci, le livre blanc prescrit de rénover et renforcer les instances locales de concertation et souligne que la création d’outils participatifs en ligne permettra d’assurer une remontée d’information permanente et d’autoriser des échanges continus sur les thèmes de la condition militaire. L’échelon ministériel devra veiller à intégrer pleinement ces nouveaux médias dans sa politique de communication interne, en développant notamment une capacité de réaction et de réponse active.

Mais ces nouveaux médias (forums,sites, blogs) qui devront être intégrés dans la politique de communication interne du ministère existent sur la toile. Seul l’un d’entre eux est susceptible de devenir l’outil participatif de l’expression libre de demain, car il est tenu en majorité par des gendarmes d’active, et a un leader charismatique, le colonel Jean-Hugues Matelly, connu pour s’être régulièrement exprimé en faveur de la libéralisation de l’expression individuelle et collective des militaires. il s’agit du forum gendarmes et citoyens.

Il lui faut cependant devenir totalement respectable et avoir le mode de fonctionnement que doivent déjà avoir pensé les chargés de la mise en place de l’outil.

Et pour devenir cet outil prescrit par le livre blanc, gendarmes et citoyens doit fermer ses portes pour :
– se débarrasser de ses administrateurs qui n’ont rien à faire aux manettes de ce nouvel outil,

– constituer l’équipe de demain qui sera en prise directe avec … Rodriguez, le conseiller de Valls,

– écarter l’association du même nom, qui pourrait même se voir retirer le nom,

– préparer le renouveau de gendarmes et citoyens, dont on ne sait s’il réapparaitra sous la forme vieillotte que nous connaissons, ou s’il fera peau neuve avec par exemple une partie informative (news, communiqués, textes règlementaires, etc …) et une partie échanges (forums, possibilité de création et animation de blogs par les utilisateurs…), ce qui parait plus plausible.

Voilà qui permettrait de comprendre cette phrase tirée du livre blanc :  « Il convient de favoriser l’expression des militaires dans leur contribution au débat public ou interne. Cette faculté doit être offerte à tous les militaires, en particulier à ceux qui sont appelés à servir dans les centres de recherche ou dans les organismes de formation. L’exercice de cette liberté d’expression s’inscrira dans le respect du devoir de réserve et des obligations attachés à leur statut.«

Si le forum gendarmes  et citoyens, comme je l’imagine,  prépare l’avenir de la liberté d’expression individuelle et collective, c’est fort louable et il n’y a aucune raison de ne pas le soutenir et lui souhaiter pleine réussite.
Mais serait-il possible que les gens du forum aient prétexté que sa fermeture temporaire est le fruit d’un tas de vilains qui, issus de ses entrailles, l’épuisent, alors qu’elle ne serait que la préparation et la mise en place d’une politique dessinée dans les pages du livre blanc ?

L’avenir nous le dira.

Michel Munier

Source : Armée-Média

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *