Le corps d’Andrée Poncet a été retrouvé dans la Bienne à Saint-Claude

Agée de 87 ans, elle avait disparu depuis mercredi en fin d’après-midi. Son corps a été retrouvé sans vie en début d’après-midi par la brigade fluviale de la gendarmerie nationale.

P20305971.JPG
L’hélicoptère de la gendarmerie de Dijon est intervenu dans l’après-midi pour hélitreuiller le corps.

Andrée Poncet, âgée de 87 ans, domiciliée à La Pesse, était entrée à l’hôpital de Saint-Claude mardi 25 juillet 2017 pour une intervention chirurgicale. Mercredi 26 juillet en fin d’après-midi, sa disparition a été signalée dans l’établissement. Les recherches ont aussitôt été lancées au sein de l’hôpital, aux alentours ainsi que sur les berges de la Bienne toute proche, avec le renfort des gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Claude, du PSIG (Peloton de Secours et d’Intervention de la Gendarmerie), du PGM (Peloton de Gendarmerie de Montagne) des Hauts-de-Bienne et de la brigade cynophile de Vesoul. En complément, un appel à témoin a été diffusé.

Interrompues à 2 heures du matin, les recherches ont repris ce jeudi 27 juillet à 8 h en présence des mêmes effectifs, et de  l’équipe cynophile de Nantua avec Hindy, une chienne Saint-Hubert ; une race réputée pour ses qualités de pistage dans la recherche de personnes disparues.
Ses marquages dans le périmètre ont confirmé que la disparue, qui souffrait de troubles cognitifs et de désorientation, se trouvait dans l’eau. En début d’après-midi, la brigade nautique de la gendarmerie venue de Saint-Jean-de-Losne a pris le relais et sondé la Bienne où les militaires ont retrouvé le corps sans vie de Mme Poncet. Les gendarmes du Peloton de Gendarmerie de Montagne sont descendus sur la berge pour conditionner le corps qui a ensuite été hélitreuillé par l’hélicoptère de Dijon puis emmené pour un examen médical.
Une enquête judiciaire a été ouverte par la gendarmerie.

Source : Voix du Jura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.