Le chef d’escadron de gendarmerie Pascal Baudonet fait ses adieux à la compagnie d’Aubusson

De gauche à droite : Olivier Quérard, Nathalie et Pascal Baudonet, Aurore Le Bonnec, le colonel Pichard. - Monnerie Claude

De gauche à droite : Olivier Quérard, Nathalie et Pascal Baudonet, Aurore Le Bonnec, le colonel Pichard. – Monnerie Claude

Lors d’une cérémonie en présence des gendarmes du Sud Creusois, le commandant Pascal Baudonet a passé le flambeau à son suc- cesseur, le capitaine Parthon de Von.

Le chef d’escadron Pascal Baudonet, commandant de la compagnie d’Aubusson depuis quatre ans, rejoint Marseille et la région PACA comme chef de section du bureau personnels sous-officiers et gendarmes adjoints, pour gérer les 5.000 militaires de la formation méditerranéenne et répondre aux appels des commandants d’unités.

L’excellent travail des gendarmes de la compagnie aubussonnaise

Plusieurs personnalités ont rendu hommage au commandant Baudonet pour son concours actif dans plusieurs opérations. Aurore Le Bonnec, sous-préfète d’Aubusson a souligné sa réaction, son action et la qualité de son travail notamment dans l’éducation citoyenne ; de même le procureur de la République Olivier Quérard a rappelé l’excellent travail des gendarmes de la compagnie aubussonnaise en matière d’action de sécurité publique.

Il revenait ensuite au colonel Pichard, commandant le groupement de gendarmerie de la Creuse, de rappeler les faits marquants qui ont mis en relief les qualités opérationnelles des gendarmes. Et de rappeler les trois événements concentrés sur l’année 2011, à commencer par le crash du Mirage 2000 sur la commune de Saint-Oradoux-près-Crocq avec une phase de recherches nocturnes éprouvantes. Le concours actif de la compagnie d’Aubusson a apporté un soutien aux enquêteurs de la gendarmerie de l’Air contribuant au bon déroulement des opérations.

Une implication entière

Le colonel Pichard évoqua ensuite l’interpellation de deux membres de l’ETA, les 10 et 11 avril, après que ces derniers eurent tiré sur deux gendarmes creusois, blessant l’un d’eux. Cette opération a amené le préfet de l’époque, Claude Serra, à une déclaration : « Nos gendarmes ont été de vrais pros ».

Puis ce fut la visite de Nicolas Sarkozy, président de la République, qui mobilisa pendant une dizaine de jours l’énergie des officiers creusois : « J’ai pu apprécier votre endurance, votre conscience professionnelle et vos talents de planificateur et d’organisateur », ajoutait le patron des gendarmes creusois.

Le commandant de la compagnie revenait sur les actions menées et notamment sur les arrestations des évadés des Baumettes. Un excellent travail de fond ajoutait ce dernier, grâce à l’implication des acteurs de la compagnie, mais aussi de l’escadron départemental de la sécurité routière et de la Brigade de recherche.

Des remerciements étaient adressés aux autorités administratives et judiciaires pour les liens de confiance et le soutien apportés à l’action de la gendarmerie.

Le commandant Baudonet évoquait les relations avec les édiles des communes, les brigades de gendarmerie et le camp militaire de La Courtine, rendant hommage aux sapeurs pompiers en saluant la mémoire de l’adjudant-chef Chaussat disparu lors des inondations de mai 2012.

Avant de conclure, Pascal Baudonet s’adressait à son épouse et ses enfants pour leur dire qu’une carrière ne peut se faire sans sa famille et en leur demandant, tous les quatre ans, de se réadapter à de nouveaux lieux auprès de nouvelles personnes, emplois, écoles… Son dernier mot a été pour dire tout le plaisir qu’il a eu de commander la compagnie d’Aubusson de 2009 à 2013 « et le bonheur de côtoyer des gens chaleureux et accueillants ».

Claude Monnerie

Source : Le Populaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *