Le capitaine Patrice Ribes, nouveau patron du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Savoie

Le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Savoie a un nouveau patron. Le capitaine Patrice Ribes 52 ans, en poste depuis le 1er décembre, a officiellement pris ses fonctions mardi lors d’une cérémonie officielle à Bourg-Saint Maurice.

A 52 ans, Patrice Ribes est le nouveau commandant du PGHM de Savoie
A 52 ans, Patrice Ribes est le nouveau commandant du PGHM de Savoie © Radio France – Nicolas Peronnet

Il est en poste depuis le 1er décembre, une arrivée “pas très confortable” reconnait-il, avec des tempêtes à répétition et un enneigement exceptionnel dans les massifs, mais le capitaine Patrice Ribes n’a officiellement pris ses fonctions que mardi, lors d’une cérémonie très officielle à Bourg-Saint-Maurice. Ce pyrénéen d’origine, passé par tous les postes et tous les grades en Pays de Savoie depuis 1989, est désormais à la tête de 33 hommes spécialisés dans le secours en montagne, répartis dans les deux Pelotons de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Savoie, à Bourg-Saint-Maurice et Modane.

De Chamonix à Bourg-Saint-Maurice, en passant par Annecy

A 52 ans, Patrice Ribes connaît le terrain par coeur. Depuis son arrivée en Savoie, à Bourg-Saint-Maurice déjà, il y a 29 ans, il a gravi tous les échelons et multiplié les allers-retours entre les unités des Pays de Savoie. Modane, Annecy qu’il a commandé, et Chamonix ou il occupait ces dernières années la poste d’adjoint au commandant Stéphane Bozon.

Entre la capitale mondiale de l’alpinisme et le territoire aux plus grands domaines skiables du monde, l’activité des PGHM est selon lui très différentes, “les pics d’activité sont inversés, à Chamonix c’est principalement l’été, et en Savoie, plutôt l’hiver avec l’ouverture des stations de ski“. En Savoie, il devra essentiellement piloter des secours liés au ski et non à l’alpinisme, “mais les hommes sont interchangeables, j’en fais partie. Chaque gendarme peut être muté dans n’importe quel PGHM de France. L’activité est un peu moins intense en Savoie, mais l’effectif est moindre aussi“.

ECOUTEZ le capitaine Patrice Ribes

Patrice Ribes a été cité à deux reprises au cours de sa carrière à l’ordre du régiment de la gendarmerie, et a obtenu quatre médailles de courage et dévouement.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *