Landes: plusieurs bagarres et un gendarme blessé aux Fêtes de Saint-Sever

Plusieurs bagarres sont à déplorer aux fêtes de Saint-Sever, la nuit dernière. Un gendarme a été blessé à un oeil, un festayre a été blessé par un tir de pistolet à grenaille

Landes: plusieurs bagarres et un gendarme blessé aux Fêtes de Saint-Sever

C’était vraiment chaud“, souffle le capitaine Bernard Guichené, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Mont-de-Marsan. A Saint-Sever, une bonne partie de la nuit, ses hommes ont eu à intervenir pour mettre fin à des bagarres, l’un d’eux a été blessé.

Une première altercation entre deux groupes de jeunes a eu lieu vers 23 heures. Une personne a été blessée au visage et au thorax par un tir de pistolet à grenaille. L’usage de battes de base-ball est également signalé.

Vers 23h30, un mineur, identifié comme étant membre du groupe du tireur, voire le tireur lui-même, est interpellé. Un autre mineur faisant partie de la même bande est lui arrêté vers 3h30. L’un est originaire de Dax, l’autre de Tyrosse. Ils ont été entendus dans la matinée.

Peu avant 4 heures, une autre bagarre a éclaté du côté du cloître des Jacobins. “C’était à la sortie du bal disco”, raconte le capitaine Guichené. “Des gendarmes sont intervenus pour séparer les protagonistes. L’un d’entre eux a été agressé par derrière et a reçu un coup de poing au visage. Il va être en arrêt de travail durant huit ou dix jours.”

Une enquête est en cours pour découvrir l’identité du donneur de coup mais aussi d’autres participants aux événements.

“C’est très inquiétant”, ne peut s’empêcher de penser le capitaine Guichené. “Sur fond d’alcoolisation très importante, ça partait dans tous les sens.”

L’officier de gendarmerie se dit en particulier marqué par l’âge des hestayres, violents ou pas, et l’état dans lequel ils se mettent. “Ils sont souvent très jeunes et il y a beaucoup de filles parmi eux. Ils boivent rassemblés autour des coffres de voitures sont ouverts à quelques dizaines de mètres de la fête. Quand ils y arrivent, ils sont déjà totalement ivres.”

Source : Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *