La vache à lait…, Le Jackpot…, Le lucratif business du radar automatique.

bandeau-Asso-APG-1024x91 copie

Un camarade et ami des Forces de l’Ordre, gestionnaire de la page Facebook  “Citoyen Solidaire” nous a transmis un texte que nous avons voulu partager avec vous :

index

Souvenons-nous du radar automatique de la Ville du Bois en Essonne.
C’est le premier radar inauguré par Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, Gilles de Robien, ministre des Transports et Rémy Heitz, délégué interministériel à la Sécurité routière le 27 octobre 2003.
« La France installera jusqu’à 1 000 radars automatiques sur les routes de France. »
Las, nous en sommes, 16 ans plus tard à plus de 4 000 radars à traquer les comportements des conducteurs sur nos routes.
Que de chemin parcouru depuis 16 ans.
D’après une enquête de Capital.fr, c’est 1 013 000 000 d’euros (1 milliard et 13 millions) qui ont été pompés dans la poche de nos concitoyens sur les routes de France.
100 000 permis de conduire et 14 000 000 de points retirés par an sur nos routes.
Mais alors direz-vous, nous sommes dvantage en sécurité maintenant sur nos routes ?

Que nenni, le nombre de morts sur nos routes est reparti à la hausse.

Le citoyen automobiliste est la Vache à lait de l’état.

Plus de 1 milliard d’euros quitte les poches des consommateurs pour alimenter les caisses de la « sécurité routière » mais cette politique est un échec total et flagrant.
Le résultat de cette politique ne s’est pas fait attendre, plus de 100 000 personnes roulent sans permis, sans assurance.
Mais bien sûr, direz-vous, force doit rester à la loi dans un grand pays démocratique comme la France.

Donc, on va chopper un manifestant vêtu d’un gilet jaune, dûment identifié comme ayant volontairement détruit la poule aux œufs d’or (les radars), on va le traduire en justice, lui saisir tous ses biens pour rembourser les dégâts occasionnés.
Ça va faire le buzz sur toutes les chaînes de télé, sur les réseaux sociaux etc…
Le message est clair, “si vous touchez à la poule aux œufs d’or, nous vous traquerons, nous vous identifierons et nous vous mettrons sur la paille”

Mais nous sommes loin du compte : Les dégâts sur les radars sont estimés à environ 200 millions d’euros.
On en est encore à se demander pourquoi les citoyens sont en colère.
L’un des résultats de cette politique du tout répressif routier, c’est la mise en danger de nos flics.
Vous savez, ces gens en uniforme qui autrefois étaient sur le bord des routes. Ceux qui, d’un simple signe de la main faisaient s’arrêter les automobilistes qui avaient dépassé la limite de vitesse.

Maintenant, ceux qui roulent sans permis parce qu’ils n’ont pas eu les moyens financiers de payer des « stages de récupération de points » n’hésitent pas à se soustraire aux contrôles et prennent tous les risques pour échapper aux policiers et gendarmes.
Les plus fous d’entre eux foncent dans le tas, en espérant ne pas être pris.
Plus de radars, moins de « flics » plus de morts…
Avec la vitesse et la technologie qui augmentent, ce sera de pire en pire.

Prochainement nous allons nous faire verbaliser grâce à des photos prises à partir de drones survolant nos routes. Bientôt ce sera grâce aux satellites qui enregistreront les vitesses à partir des GPS embarqués dans nos véhicules.
Oups, je n’aurais peut-être pas dû leur souffler cette idée.

Allez,un dernier petit mot : Bonne route chers contribuables roulants.

Source : Citoyen Solidaire

images

L’image contient peut-être : plein airL’image contient peut-être : plein airL’image contient peut-être : voiture et plein air

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *