La Section de recherches de la gendarmerie de Lyon fêtait hier ses quarante ans

La Section de recherches (SR) de Lyon fêtait ses 40 ans ce jeudi matin à l’occasion d’une cérémonie à la caserne du général de division Delfosse, rue Bichat à Lyon. L’occasion de revenir sur les grandes affaires de la SR dans l’Ain, le Rhône et la Loire.

De l’enquête menant au procès de Klaus Barbie en 1987 à la tuerie de Saint-Andéol en 1995 en passant par le quintuple meurtre perpétré par Jean-Claude Romand en 1993, la Section de recherches de Lyon a travaillé sur bien des dossiers, en quarante ans.

La cérémonie de jeudi était l’occasion de revenir sur ces grandes affaires avec leurs protagonistes, le temps d’une cérémonie. “On a entendu des gens qui étaient dans des états minables” se souvient Louis Lambert lors des auditions qui précédaient le procès de Klaus Barbie.

Reportage de Franck Grassaud, Arnaud Jacques et François Razy

La Section recherche de Lyon fête ses 40 ans

La Section recherche de Lyon fête ses 40 ans

Intervenants: Lieutenant-colonel Hervé Pétry, Commandant de la Section de Recherches de Lyon Louis Lambert, ancien membre de la Section de Recherches de Lyon Jean-Pierre Rivet, ancien membre de la Section de Recherches de Lyon, Jean-Charles Chiapolino ancien membre de la Section de Recherches de Lyon

Un autre ancien, Jean-Pierre Rivet, garde des souvenirs précis de la nuit où l’on a découvert les victimes de Jean-Claude Romand. “Quand nous sommes arrivés là-bas, nous nous sommes rendus à la morgue où malgré le fait que les corps aient été endommagés par l’incendie, il a été permis de voir avec un oeil avisé que les enfants étaient morts probablement par balle, que la mère de famille présentait des blessures importantes à la tête et qu’elle avait les pouces coupés, ce qui pouvait correspondre à un geste de défense”.

Une enquête qui aboutira le père de famille à la perétuité en 1996 et qui inspirera deux films dans les années 2000.

Aujourd’hui, 48 femmes et hommes œuvrent à la Section de Recherche de Lyon pour des investigations qui deviennent de plus en plus complexes depuis l’avènement d’Internet.

Source : FR3 Rhônes Alpes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *