La nouvelle gendarmerie sera prête début 2017

Sécurité

Les travaux de la nouvelle caserne de gendarmerie de Vinassan sont déjà bien avancés. /Photo DDM, W.D.
Les travaux de la nouvelle caserne de gendarmerie de Vinassan sont déjà bien avancés. /Photo DDM, W.D.
 

C’était une rumeur en 2011, mais à partir de 2012, le maire de Vinassan Didier Aldebert a officialisé l’information reçue et actée par le ministère. La question est revenue sur le devant de la scène lors des dernières élections municipales, où il était reproché à l’ancien maire Gilbert Pla de ne pas avoir suffisamment pesé et agi pour conserver la gendarmerie à Coursan. Pour sa part, Didier Aldebert confie ne rien avoir demandé, c’est la gendarmerie qui a choisi Vinassan pour des raisons géographiques, l’emplacement en sortie de village étant situé près de l’autoroute : «Concrètement, quinze gendarmes et quatorze familles quitteront Coursan pour s’installer ici, ça ne se refuse pas pour une commune comme Vinassan», reconnaissait Didier Aldebert. Les travaux ont donc commencé et vont bon train à la sortie du village, après «Chez Pierrot» en direction de Marmorières sur la gauche. Ils ont démarré en juillet 2015 et devraient être achevés pour la fin 2016, début 2017, pour un montant de 3 775 639 € TTC. Après la nouvelle gendarmerie de Lézignan-Corbières, et celle de Narbonne, située à Montplaisir, qui devrait voir le jour après l’été 2016 pour soulager la caserne Roger qui a fait son temps, celle de Vinassan est lancée bon train.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.