La militante végane qui s’est réjouie de la mort du boucher du Super U de Trèbes en garde à vue

20180328154112694-0Le post Facebook publié par la productrice de fromages véganes./ Capture d’écran Facebook

La militante végane qui s’est félicitée sur Facebook de la mort du boucher du Super U de Trèbes, assassiné par Radouane Lakdim lors des attentats de l’Aude a été placée en garde à vue ce mercredi soir dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Gaudens.

Le parquet de Foix, en Ariège, avait ouvert une enquête pour “apologie du terrorisme” suite à la publication sur Facebook d’un message insultant à propos de Christian Medvès, le boucher du supermarché.

En substance, cette dame, qui se présente sur les réseaux sociaux comme une militante de la cause animale et productrice de fromages végans, a écrit : “Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j’ai zéro compassion pour lui; il y a quand même une justice.

328163014614-1

“Ce message a été très rapidement repéré par les services de l’Etat et a été aussitôt retiré”, explique Karline Bouisset, procureur de la République de Foix qui s’est ensuite dessaisie au profit du procureur de la République de Saint-Gaudens. En effet, l’internaute mise en cause ne réside finalement plus en Ariège, contrairement à ce qui était indiqué sur son compte Facebook, mais à Francazal, un village de la Haute-Garonne frontalier avec l’Ariège. L’enquête a été confiée dès aujourd’hui à la gendarmerie de Saint-Gaudens qui a interpellé et placé en garde à vue la militante.

“Retiré en deux heures”

La publication de ce message de très mauvais goût a provoqué une vague de réactions ultra-violentes sur les réseaux sociaux.

Dans une réponse envoyée à un internaute qui l’a prise à partie sur les réseaux sociaux, la végane écrit notamment : “je me demande comment vous avez pu avoir des captures d’écran sur un post supprimé par fb en deux heures, post qui s’adressait uniquement aux amis” avant d’annoncer qu’elle allait en appeler à L214, une association acquise à la cause végane et aux droits des animaux.

28163014614-2

En l’occurence son message insultant publié sur Facebook n’était pas privé mais bien public et visible et partageable par tous les internautes.

“L214 se désolidarise totalement”

De son côté, l’association L214 se “désolidarise totalement des propos tenus par cette personne. Ils ne correspondent en aucun cas aux valeurs de paix et de respect que nous portons chaque jour à travers nos actions. L’attentat de Trèbes est un événement tragique que nous ne pouvons que condamner. Ces allégations, que nous venons de découvrir, n’engagent que la personne qui les a écrites et nous les déplorons” ont assuré les militants de L214 sur les réseaux sociaux.

L’ouverture de cette enquête intervient après la condamnation à un an de prison avec sursis et sept ans de privation de droit civique de Stéphane Poussier, ancien candidat de la France insoumise pour apologie du terrorisme après s’être félicité de la mort du lieutenant-colonel Beltrame dans deux tweets.

Source : La Dépêche

Lire également :  BFMTV – Une végane visée par une enquête pour s’être réjouie du meurtre du boucher du Super U de Trèbes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *