La légende du « virus de Wuhan » – l’origine du (prétendu) nouveau coronavirus

“Le SARS-CoV-2 n’est rien de plus qu’un modèle informatique. Il n’a jamais été et ne sera jamais plus que cela.”

par l’équipe du Projet Immanuel.

Nous avons peut-être été naïfs de croire que la rumeur concernant le virus de Wuhan, qui aurait émergé puis se serait échappé d’un laboratoire d’armes biologiques, serait définitivement enterrée après le premier trimestre de 2021. En particulier aux États-Unis, les accusations et les soupçons deviennent de plus en plus forts et fréquents, de sorte que même le courant dominant ne peut plus les ignorer.

Quelque chose a-t-il changé dans la discussion ou les preuves de cette histoire depuis les premières rumeurs de 2020 et les nouvelles rumeurs de début 2021 ? Non…

Les arguments continuent de se fonder sur les mêmes impressions ; sur les affirmations et les accusations de supposés initiés et agences de renseignement qui ont observé des « choses suspectes » ici et là ; sur des conclusions prétendument « logiques » ; sur des experts renommés et des figures d’autorité qui considèrent la théorie du virus de Wuhan comme « tout à fait plausible » ; et, bien sûr, sur des « traces » du coronavirus ici et des « anticorps » prouvés là.

Rien de tout cela ne constitue la preuve d’une quelconque conspiration ou dissimulation, et aucun fait scientifiquement vérifiable ne vient étayer la théorie du virus de Wuhan.

Dans notre vidéo « On Related Issues, No. 01 – Bioweapons : the myth of the man-made pathogen », nous avons traité en détail le sujet des prétendus agents pathogènes cultivés en laboratoire. Il n’y a toujours rien de plus à dire sur ce sujet, et il n’y aura toujours rien de plus à dire sur ce sujet à l’avenir.

La raison en est très simple : la base scientifique requise pour le principe des agents pathogènes cultivés n’existe tout simplement pas.

[Recherche voix pour faire la version française, contact ici si intéressé, transcription fournie.]

Voir la vidéo ICI

« Il se peut qu’il y ait encore des scientifiques dispersés dans le monde qui tentent de produire le microbe tueur ultime dans leur laboratoire. Mais ils échoueront, tout comme les personnes qui ont essayé de fabriquer de l’or à une époque antérieure. Leur base scientifique est tout simplement fausse ».
(« On Related Issues, No. 01 – Bioweapons, the Myth of the Artificial Pathogen »)

Les soi-disant « experts » supposent que le prétendu coronavirus doit provenir d’un laboratoire, entre autres parce que le brin génétique du SARS-CoV-2 semble très suspect et en quelque sorte fabriqué par l’homme. Mais si l’on examine de plus près la genèse de ce brin génétique, on comprend pourquoi il en est ainsi.

Les virologues chinois qui ont fourni la preuve supposée de l’existence d’un nouveau coronavirus au début de l’année 2020 avaient probablement peur d’un éventuel nouveau « virus tueur » d’une part, et d’autre part ils étaient soumis à une pression énorme. Il fallait trouver des réponses, et le plus rapidement possible. La probabilité que des erreurs soient commises dans leur travail était donc déjà multipliée. Puis, en un temps record de seulement 40 heures (!), ils ont construit le modèle d’un nouveau brin génétique du coronavirus du SRAS sur l’ordinateur et ont fourni les réponses exactes que tout le monde avait redoutées et attendues. Cependant, comme le modèle génomique a été créé en si peu de temps, il a été impossible de respecter toutes les règles nécessaires de la virologie et de la génétique (bien que les règles scientifiques soient régulièrement ignorées en virologie de toute façon). En conséquence, il n’a été possible de créer qu’une construction très « irrégulière », comme l’a dit M. Lanka, qui ne correspond que de justesse aux conditions préalables d’un modèle génomique. Et c’est précisément ce fait qui amène régulièrement les scientifiques à penser que le virus est de fabrication humaine.

Le brin génétique du SARS-CoV-2 EST fabriqué par l’homme. Et OUI, en principe, il provient d’un laboratoire de Wuhan. Mais il s’agit d’un MODÈLE ! Le SARS-CoV-2 n’est rien de plus qu’un modèle informatique. Il n’a jamais été et ne sera jamais plus que cela.

L’attaque médiatique et le dénigrement de la Chine par le gouvernement américain sont plus probablement motivés par des raisons politiques que médicales/scientifiques.

Rendre la Chine responsable de la crise du Coronavirus est une absurdité et une hypocrisie. Accuser les scientifiques chinois d’être négligents et donc responsables de la « crise du Coronavirus » serait également tout à fait injuste !

Le monde entier est responsable de la création et du maintien de la crise. Tous les pays ont participé et joué leur rôle. Il n’y a donc pas lieu d’émettre des reproches. La société moderne s’est fourvoyée dans cette impasse depuis des générations, alors sortons ensemble, en tant que famille humaine, de cette impasse et prenons un nouveau chemin.

Ainsi, au lieu de continuer à s’occuper des mythes du virus de Wuhan, qui ne sont que des tactiques d’épouvante inutiles, les scientifiques, en particulier, devraient plutôt s’occuper de la question fondamentale : le SARS-CoV-2 et tous ses variants existe-t-il réellement, ou n’existe-t-il qu’en théorie ?

« Comme vous pouvez le constater maintenant, la meilleure arme biologique qui soit, c’est la peur » ~ Stefan Lanka


source : projekt-immanuel.de

via https://cv19.fr

Source : Reseau International

Répondre à masque de chair Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *