La gendarmerie va renforcer ses contrôles

la-gendarmerie-va-renforcer-ses-controles

Place de la Liberté, la gendarmerie a effectué, mardi matin, des contrôles dans le cadre d’une opération organisée par le sous-préfet, Jean-Michel Delvert. |

Le sous-préfet a mené une opération de contrôle routier, mardi, dans la commune. La gendarmerie va intensifier ses contrôles en Sarthe, où 52 décès sont à déplorer en 2017.

Avec 52 décès sur les routes sarthoises, dont quatorze dans le sud-Sarthe, le bilan de l’année 2017 est très mauvais, alors que la tendance était à la baisse ces dernières années.

« Ces morts sont dues à des défauts de comportements dans la majorité des cas. On a relevé des alcoolémies très élevées, de nombreuses vitesses excessives et des non-respects de priorité »,résume le commandant Stéphane Dumond, chef d’escadron des gendarmes du sud-Sarthe.

Face à ce constat, la gendarmerie va intensifier ses contrôles. Jean-Michel Delvert, sous-préfet de l’arrondissement de La Flèche, a mené une opération de contrôle routier, mardi matin, dans la commune. Le contrôle d’alcoolémie des conducteurs et du respect des priorités était la mission des gendarmes.

Radars pédagogiques

« Vaas est un choix stratégique car située sur les axes Château-du-Loir/Le Lude/La Flèche et Saumur/Le Mans, où le trafic routier est important avec un flux continu de transit », explique le sous-préfet.

La sécurité routière est une des priorités du maire, Yveline Limodin. « En ce début d’année, nous allons installer deux radars pédagogiques aux entrées du village, route du Lude et de Château-du-Loir. »

Les efforts menés en 2017 par la gendarmerie vont se poursuivre cette année. « Faire respecter le code de la route est le message que nous voulons marteler », insiste Jean-Michel Delvert. Le commandant Stéphane Dumond ajoute : « L’alcool, les stupéfiants, la vitesse et les refus de priorité représentent 50 % des décès. Quatre personnes ont perdu la vie, l’an passé, en agglomération, là où normalement la vitesse est la plus basse et où les priorités sont les plus présentes. »

La répression va donc être en forte augmentation cette année, et en tout lieu, en agglomération certes, mais aussi en dehors. « Nos opérations seront ciblées sur des lieux précis et à des heures judicieuses », conclut le chef d’escadron.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.