La gendarmerie soigne ses moyens de communication

Les véhicules de la gendarmerie sont tous équipés de moyens de communication et d'un terminal informatique embarqué.

Les véhicules de la gendarmerie sont tous équipés de moyens de communication et d’un terminal informatique embarqué. – (dr)

Ce sont avant tout des gendarmes, mais ils interviennent sur l’ensemble des services de communication de la gendarmerie du département.

Radio, informatique, téléphonie, communication… les neuf gendarmes du service information et communication de la gendarmerie sont appelés à intervenir un peu partout dans le département. Hier, sur le toit de la caserne de Montbazon, deux d’entre eux, Philippe et André, avaient pour mission de vérifier l’antenne de communication de la brigade. A neuf mètres de haut, solidement harnachés au pylône, les deux gendarmes ont effectué leur travail avec assurance. Ils ont en effet l’un comme l’autre suivi une longue formation qui leur a permis d’obtenir leur certificat d’aptitude au travail en hauteur mais aussi toutes les compétences nécessaires pour intervenir sur les technologies dont est équipée la gendarmerie.

« Parfois, il faut intervenir sur des pylônes de 60 mètres comme celui de Tours, explique le major Alain Pageard, chef du service. Là, l’accès est assez facile car il y a un toit terrasse mais parfois il faut monter sur un toit en pente. Quand il y a de l’orage ou de la pluie, on ne peut pas mener ce type d’interventions. » L’antenne est reliée à la salle radio située dans les locaux de la brigade de gendarmerie.
Les gendarmes affectés au service d’information et de communication ont aussi pour mission d’équiper tous les véhicules de la gendarmerie des moyens de communication nécessaires à l’action opérationnelle. « Si le 17 reçoit un appel, par exemple, le centre opérationnel de la gendarmerie va envoyer les informations par la radio à la patrouille qui va intervenir, commente le major Pageard. Et dans le véhicule, le terminal informatique embarqué va permettre aux gendarmes sur le terrain de faire des vérifications via le fichier des personnes recherchées ou le fichier des véhicules volés. Les véhicules disposent aussi d’une radio portative qui permet aux gendarmes de pouvoir communiquer dans un rayon de deux kilomètres autour de leur véhicule. »
Cette radio portative est aussi un élément de sécurité pour les gendarmes qui interviennent sur le terrain. En cas de problème, il leur suffit d’appuyer sur une touche pour signaler qu’ils sont en détresse.
En cas d’événement majeur (Tour de France, visite ministérielle…), le service dispose d’un véhicule tout équipé qui peut servir de poste de commandement. « On l’a utilisé l’autre jour, précise le major Pageard, lorsque le ministre de l’Intérieur est venu au Courbat. Dans ce véhicule, le commandant peut faire le point sur les informations, les transmettre à la préfecture, être en liaison avec les unités sur le terrain. »

Caroline Devos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *