La gendarmerie se mobilise pour le Tour de France

Les gendarmes de l'Indre et ceux de la Garde républicaine gèrent la sécurité, « mais cela ne nous empêchera pas d'assurer nos services habituels sur l'ensemble du département ».

Les gendarmes de l’Indre et ceux de la Garde républicaine gèrent la sécurité, « mais cela ne nous empêchera pas d’assurer nos services habituels sur l’ensemble du département ».

Indre. Pendant deux heures, vendredi, le département sera coupé en deux. Deux cent dix gendarmes se déploieront le long des départementales 8 et 9.

Un maillot jaune, un maillot à pois… et beaucoup de maillots bleus. C’est une façon d’illustrer le passage de la plus grande course cycliste du monde, vendredi, dans le département de l’Indre. Soixante-sept kilomètres entre Écueillé et Ségry, au long desquels se répartiront les services du conseil général, de la Direction interdépartementale des routes du Centre-Ouest (DirCo) et de la gendarmerie.
Cette dernière mobilisera « deux cent dix hommes, grâce aux renforts de réservistes et d’élèves gendarmes de l’école de Montluçon », indique le colonel Régis de Feydeau.

Circulation interdite une heure auparavant

L’objectif est que l’épreuve se déroule sans le moindre problème sur le tronçon indrien. « Nous serons présents sur cent quatre-vingts postes fixes, poursuit le patron des gendarmes du département, afin d’assurer la gestion du trafic et surtout la sécurité des spectateurs et des coureurs. »
Une mission toujours difficile à assurer au regard de la multiplicité des risques. « Parmi ceux que nous redoutons le plus, l’enfant en bas âge qui échappe à la vigilance de ses parents ou le photographe qui se penche un peu trop pour avoir le bon cliché. Les conséquences peuvent être dramatiques. »
Il y a également tout le flot des automobilistes « qu’il faut canaliser avant, pendant et après le passage de la caravane et du peloton », poursuit le commandant de l’escadron départemental de sécurité, le capitaine Fabrice Jeanjean. Une gestion à effectuer depuis Écueillé, jusqu’à Ségry, en passant par Moulins-sur-Céphons, Levroux, Brion, La Champenoise, Saint-Aoustrille et Issoudun (lire horaires ci-dessous). « Nous interdirons toute circulation sur le parcours, une heure avant l’arrivée estimée de la caravane, poursuit le capitaine. Son franchissement sera interdit un quart d’heure avant l’arrivée de la caravane. »
Autant dire que pendant près de deux heures le département sera coupé en deux : « Le seul passage facile entre le sud et le nord, sera l’A20 ». L’épreuve passera au-dessus de l’autoroute par le pont de La Champenoise. Ce qui impliquant la fermeture de l’échangeur de Brion entre 11 h 45 et 16 h 15.
Vous l’avez compris, le Tour de France est également un challenge pour ceux qui portent le maillot bleu. Celui de la sécurité pour tous, afin que cette course demeure un des plus beaux rassemblements sportifs du monde.

pratique

Les horaires de passages de la caravane

Écueillé  : 12 h 54 ; Moulins-sur-Céphons : 13 h 21 ; carrefour D8 et D956 : 13 h 29 ; Les Vignes du Château : 13 h 30 ; Levroux : 13 h 31 ; La Folie : 13 h 43 ; Brion : 13 h 44 ; La Champenoise : 13 h 52 ; Le Chaumet : 14 h 06 ; Saint-Aoustrille : 14 h 08 ; Issoudun : 14 h 12 ; Ségry-Village : 14 h 27 ; Ségry : 14 h 29.

Jean-Luc Pavot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *