La gendarmerie recrute en grand

Les concours du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale sont ouverts à tous. Les inscriptions se font jusqu’au 17 juillet.

De nombreux profils tels ceux d’Isabelle Galissot et de Christelle Durel (à gauche) sont à pourvoir pendant cette campagne de recrutement.

De nombreux profils tels ceux d’Isabelle Galissot et de Christelle Durel (à gauche) sont à pourvoir pendant cette campagne de recrutement.

Les inscriptions pour le concours de sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale (CSTAGN) sont ouvertes à tous jusqu’au 17 juillet. Cette année, bon nombre de profils différents sont recherchés.

Cent trente postes sont notamment à pourvoir en administration et gestion du personnel (secrétariat, ressources humaines…). Isabelle Galissot exerce cette fonction à la compagnie de Troyes depuis 2014. « C’est une fonction de chef secrétaire en quelque sorte », explique-t-elle.

Vingt postes sont aussi à pourvoir en gestion logistique et financière. Cette spécialité concerne principalement la comptabilité et la gestion d’un budget.

S’agissant des affaires immobilières, trente-cinq personnes devront être recrutées. Elles auront ainsi à prendre en charge la gestion du parc immobilier d’un groupement de gendarmerie. Dans l’Aube, c’est Christelle Durel qui gère ainsi vingt-neuf casernes, soit plus de cinq cents logements. « Varié, intéressant et avec beaucoup de contacts humains », résume-t-elle.

Vingt-cinq postes sont ensuite à pourvoir en restauration collective. Ces profils, tels des restaurateurs, devront gérer les mess.

Dix postes sont ouverts pour la spécialité autos et engins blindés. Ils sont les mécanos de la gendarmerie.

Enfin, deux armuriers sont recherchés. Ce sont eux qui gèrent la logistique et l’entretien de l’armement.

Pour ces deux dernières spécialités (autos et engins blindés et armurerie), disposer déjà d’un diplôme s’y rapprochant fera office de valeur ajoutée.

Pour toutes ces spécialités, les concours auront lieu à Metz, entre le 5 et le 7 septembre pour la première phase, et entre le 23 octobre et le 10 novembre pour la seconde phase. Il est possible de postuler à différentes spécialités.

Formation à Rochefort-sur-Mer

Les concours sont ouverts à tous, sous certaines conditions : avoir entre 18 et 35 ans, le baccalauréat ou un équivalent, la nationalité française et ne pas avoir été privé de ses droits civiques. À l’issue des concours, les postulants sont ensuite envoyés à Rochefort-sur-Mer, en Charente-Maritime, pour une formation militaire de deux mois, suivie d’une autre formation sur la spécialité choisie, les deux mois suivants. Pendant la formation, les élèves sont logés à l’internat et rémunérés.

A.W.

– S’inscrire au concours : lagendarmerierecrute.fr – Plus d’informations : cir.reims@gendarmerie.interieur.gouv.fr ou au 03 26 07 98 88

Source : L’Est Eclair

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.