La gendarmerie mobile française à la frontière à Brunehaut

Des hommes de la gendarmerie mobile de Valenciennes ont notamment été déployés à hauteur du poste frontière de Maulde-Bléharies (Brunehaut), ce mardi. Des contrôles qui avaient déjà été prévus aux différents postes frontières au lendemain de l’arrestation de Salah Abdeslam.

Même sur les petits axes, les contrôles ont été renforcés, comme ici entre Bléharies (Brunehaut) et Mortagne-du-Nord.

Au lendemain de l’arrestation de Salah Abdelsam, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait annoncé le déploiement de forces supplémentaires à la frontière, estimant la menace terroriste particulièrement élevée. Si cela semble évident le long des grands axes, y compris sur le réseau autoroutier où l’on annonce la mise en place de contrôles systématiques, cela l’est beaucoup moins sur les axes secondaires.

Ce mardi, les déploiements des gendarmes français se sont toutefois multipliés et accélérés le long des axes secondaires. C’est notamment le cas sur la route Bléharies-Maulde où des hommes de la gendarmerie mobile de Valenciennes ont pris position à hauteur de l’ancien poste de douane. Les contrôles semblent cibler tout particulièrement les véhicules qui entrent dans l’Hexagone.

À moins d’un Km de là, à hauteur de Mortagne, nous n’avons vu aucun dispositif sur le terrain. Les gendarmes mobilles présents à Maulde nous avaient toutefois précisé que des patrouilles mobiles effectuaient des rondes régulières sur les très petites voies d’accès. Il est vrai que, dans cette région dominée par un parc naturel transfrontalier, on passe de Belgique en France, ou inversement, sans  s’en rendre compte…

Source et Diaporama : L’Avenir.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.