La gendarmerie fait son bilan avec les élus

La gendarmerie fait son bilan avec les élus

Le maire, Pascal Protano, à gauche et le commandant Julien Bourrié, entre les deux gendarmettes. © Photo

Joël Lariviere

ercredi, le maire, Pascal Protano, recevait, à la mairie, la brigade de gendarmerie de Saint-Astier et les maires du canton. Ceux-ci étaient conviés pour être informés des détails de toutes les interventions de la gendarmerie sur leur commune. Le commandant Julien Bourrié a ouvert la réunion en présentant le traditionnel bilan des 19 militaires de la gendarmerie, qui agissent sur 12 communes, les 11 du canton plus celle de Razac-sur-l’Isle. Ce qui correspond au ratio d’un gendarme pour 1 000 habitants.

L’effectif est stable, pour cinq gendarmes qui sont partis, quatre les ont remplacés. Puis, il a félicité trois gendarmes qui se sont particulièrement distingués pour la résolution d’un vol à main dans une épicerie de Saint-Léon-sur-l’Isle. Ils ont reçu chacun une lettre de félicitations. Le commandant a précisé, pour montrer la justesse de cette récompense, que le braquage a eu lieu à 18 h 30 et que les trois braqueurs étaient arrêtés à 19 h 50.

Faits constatés par la brigade : il y a eu 476 crimes et délits en 2014, contre 416 en 2013, soit 14,5 % d’augmentation. En 2014, le taux d’élucidations des crimes et délits est de 48,5 % (soit 231). La hausse est plus importante pour les atteintes aux personnes, elle est de 73 % (64 faits constatés en 2014 contre 37 en 2013), les violences intrafamiliales (39 faits contre 28 en 2013), les menaces et chantages (16 faits contre 5 en 2013) ; les violences sexuelles sont aussi en hausse. Le taux d’élucidation est de 80 % pour tous ces faits.

Réorganisation en vue

Pour les atteintes aux biens, une hausse de 7 % est constatée (273 faits en 2014 et 255 en 2013) et il y a eu 61 cambriolages, atteintes aux biens, vols, cambriolages, vols à la roulotte, vols d’automobile. « Les vols de deux-roues sont en baisse, le vol à main armée et le vol de deux-roues concernent le même individu. Ceci explique peut-être cela, il s’était spécialisé dans le vol des scooters des copains », a précisé Julien Bourrié.

Sécurité routière : il y a eu 10 accidents, avec 12 blessés et quatre décès. Là, les accidents sont dus à la perte de contrôle du véhicule, puis la vitesse et enfin l’alcool.

La réorganisation des brigades de gendarmerie se fera dès que le décret ou l’arrêté sera publié, mais il n’y aura aucune fermeture de brigade. « Si, un jour, la brigade de Saint-Astier ferme, il faudra se faire du souci pour le devenir de la gendarmerie », a conclu le commandant.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.