La gendarmerie démantèle un vaste réseau d’importation de voitures

Les gendarmes de Gironde ont mis au jour un réseau d’importation de véhicules et de frude à la TVA. Une escroquerie dont le montant avoisine le million d’euros. Trois personnes sont mises en examen.

L’affaire a débuté au mois de février. Une personne appelle la gendarmerie et déclare avoir été victime d’un car-jacking. Trois individus, armés d’un pistolet, lui auraient dérobé son véhicule, une BMX série 7, sur la commune de Saint-Aubin-Médoc. Une cinquantaine de gendarmes de Bordeaux et de Lesparre-médoc sont dépêchés sur place, appuyés par un hélicoptère. Des contrôles routiers sont mis en place. En vain.

Quelques mois plus trd, les gendarmes comprennent mieux pourquoi. Ils se rendent d’abord compte que le véhicule déclaré volé n’est autre qu’une voiture proposée à la vente dans une concession en Roumanie. Après plusieurs semaines d’enquête, ils vont découvrir un vaste réseau d’importation de voitures et de fraude à la TVA grâce au montage de sociétés écran en Hongrie, en Lettonie et à Chypre pour un montant proche du million d’euros.

Le 24 juin dernier, une opération est déclenchée dans plusieurs départements : le Nord, les Pyrénées-Orientales, la Haute-Garonne et la Gironde. Plusieurs personnes sont arrêtées et confondus au terme de leur garde à vue grâce aux nombreux documents saisis à leur domicile et au siège de leur société. Trois personnes sont mises en examen pour escroquerie en bande organisée et association de malfaiteurs. Elles risquent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.

Quant au car-jacking de Saint-Aubin-Médoc, il s’agissait en fait d’une tentative de fraue à l’assurance qui visait à rembourser une dette contractée par l’un des protagonistes.

Source : France Bleue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *