La fréquentation de sites homosexuels par Nordahl Lelandais intrigue les enquêteurs

LeLandais

Nordahl Lelandais. – BFMTV

Le suspect dans la disparition de la petite Maëlys et dans l’assassinat du caporal Arthur Noyer a laissé des traces de fréquentation de forums et sites de rencontres homosexuelles. De quoi offrir aux enquêteurs tout un nouvel axe d’enquête.

Un travail de fourmi. L’analyse minutieuse des télécommunications et de la navigation internet de Nordahl Lelandais par les gendarmes porte ses fruits, révèlent ce dimanche Le Dauphine libéré et Le Parisien. Suspect dans la disparition de la petite Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin et de l’assassinat du caporal Arthur Noyer, à Chambéry, le profil de l’ancien maître chien de l’armée de terre se révèle peu à peu.

Dans ses téléphones et son matériel informatique saisis par les enquêteurs, des traces de la fréquentation de sites de rencontres homosexuelles ont été trouvées. Des penchants que même ses proches ne connaissaient apparemment pas, puisque le trentenaire semblait n’avoir entretenu que des liaisons avec des jeunes femmes. L’objectif des enquêteurs, dans un dossier Lelandais qui s’épaissit jusqu’à devenir tentaculaire, est de déterminer si parmi les contacts réalisés via ces forums et sites de rencontres, d’autres personnes sont portées disparues.

Un nouveau témoignage

Outre les traces informatiques laissées par Nordahl Lelandais, le témoignage d’un militaire qui aurait été approché par le suspect dans une discothèque de Chambéry intéresse particulièrement les enquêteurs. Cet homme, qui s’est présenté dans une gendarmerie des Yvelines, affirme avoir formellement reconnu Nordahl Lelandais, ajoute Le Dauphiné Libéré.

Lors de cette rencontre, le suspect se serait montré très insistant. Le témoin raconte avoir repoussé “à plusieurs reprises” les avances du militaire et que ce dernier l’aurait suivi jusqu’à une aire de l’autoroute A43, pour le relancer encore. Ce déroulé des faits intrigue d’autant plus les enquêteurs qu’il ressemble à celui précédent la disparition du caporal Noyer, la nuit du 11 au 12 avril 2017. Le crâne du caporal de 23 ans avait été retrouvé en septembre dernier sur les hauteurs de Montmélian en Savoie, ainsi que d’autres ossements, le 12 janvier dernier.

Mis en examen dans ce dossier le 20 décembre, Nordahl Lelandais continue de clamer son innocence. Le faisceau d’indices montrant qu’il cultivait sans doute, en la dissimulant, une attirance pour les jeunes hommes, est une nouvelle donnée sur laquelle le suspect devra s’expliquer en regard de la disparition du caporal Noyer. Mis en examen pour meurtre dans deux affaires, le trentenaire fait l’objet de vérifications dans plus d’une dizaine d’enquêtes.

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *