La descendance juive des Hébreux bibliques est un autre canular

Dans une période où il est beaucoup question d’ADN quelques précisions sur les origines de peuples qui prétendent gouverner le monde et oppressent en particulier ceux qui sont les descendants des hébreux, les palestiniens.

« les Palestiniens ont  80%  de sang sémitique de leurs ancêtres.Les vrais sémites sont les Palestiniens. »

Il serait peut-être temps d’arrêter de stigmatiser systématiquement ceux qui critiquent les israéliens actuels ou les descendants des khazars (peut-être même d’Attila) en les traitant d’antisémites !

Le Dr Areilla Oppenheim de l’Université hébraïque de Jérusalem a mené la première étude ADN complète des Israéliens et des Palestiniens.
les Juifs ashkénazes ont un génome mongol à 40 % et un génome turc à 40 %.
les Palestiniens ont  80%  de sang sémitique de leurs ancêtres.
Les vrais sémites sont les Palestiniens.

Les services de test ADN d’aujourd’hui tels que « 23andMe » permettent aux personnes normales de fournir un échantillon de salive qui est testé dans un laboratoire…..et voilà !…. votre ascendance peut être décomposée en pourcentages avec des résultats assez précis.
Ma sœur l’a fait, et les résultats étaient ce que nous pensions qu’ils seraient basés sur ce que nous savions sur l’origine ethnique de nos parents, grands-parents et arrière-grands-parents. Alors, à quel point serait-il simple pour les Juifs ashkénazes d’aujourd’hui de passer un tel test en masse pour déterminer leur pourcentage d’héritage sémitique, et ainsi vérifier leur revendication sur Israël ?

Eh bien, cela a déjà été fait, et il n’est pas surprenant que nous n’ayons pas beaucoup entendu parler de ces études.

Le Dr Areilla Oppenheim de l’Université hébraïque de Jérusalem a mené la première étude approfondie de l’ADN des Israéliens et des Palestiniens en 2001. Elle a conclu que les Juifs ashkénazes avaient un génome mongol à 40 % et un génome turc à 40 %.

Il n’y avait pas de sang sémitique les reliant aux Hébreux originaux du Moyen-Orient d’il y a 4 000 ans à Jérusalem ou sur le territoire biblique. Les Juifs se sont avérés plus étroitement liés aux groupes du nord du Croissant fertile (Kurdes, Turcs et Arméniens) qu’à leurs voisins arabes.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1274378/

Cela a été confirmé par un autre projet ADN du Dr Eran Elhaik à l’Institut de médecine génétique McKusick-Namans de la faculté de médecine de l’Université John Hopkins, en 2012. Ses conclusions étaient les mêmes ! 

Les découvertes d’Elhaik soutiennent fortement l’hypothèse khazare, par opposition à l’hypothèse rhénane, sur l’origine juive européenne. Le Dr Elhaik écrit :
« L’explication la plus parcimonieuse de nos découvertes est que les Juifs d’Europe de l’Est sont d’ascendance judéo-khazare forgée au cours de nombreux siècles dans le Caucase. La présence juive dans le Caucase et plus tard en Khazarie a été enregistrée dès la fin des siècles avant notre ère et renforcée. en raison de l’augmentation du commerce le long de la route de la soie, du déclin de Juda (1er-7e siècles) et de la montée du christianisme et de l’islam. Les juifs gréco-romains et mésopotamiens gravitant vers la Khazarie étaient également présents au début des siècles et leurs migrations étaient s’est intensifiée après la conversion des Khazars au judaïsme… La conversion religieuse des Khazars a englobé la plupart des citoyens de l’Empire et des tribus subordonnées et a duré les 400 années suivantes jusqu’à l’invasion des Mongols. Lors de l’effondrement final de leur empire au 13ème siècle, de nombreux Judéo-Khazars ont fui vers l’Europe de l’Est et ont ensuite migré vers l’Europe centrale et se sont mélangés aux populations voisines. » 

Les résultats étaient cohérents dans la représentation d’une ascendance caucasienne pour tous les Juifs européens. L’analyse a montré une relation génétique étroite entre les Juifs européens et les populations du Caucase et a identifié l’origine biogéographique des Juifs européens au sud de la Khazarie, c’est-à-dire l’Ukraine.

https://www.sciencedaily.com/releases/2013/01/130116195333.htm

Dans le même temps, de nombreuses preuves ADN ont montré que les Palestiniens avaient 80% plus ou moins de sang sémitique chez leurs ancêtres, qui étaient donc déterminés à être les vrais Sémites.

SOURCE Henry Makow

VOIR AUSSI :

–   Avant et après « l’Holocauste » : effectifs de la population juive en 1933 et 1948
–   HOLOCANULAR. Le chiffre des « 6 millions de Juifs tués » est apparu plusieurs décennies avant Hitler
–   HoloCanular. Le Yad Vashem affirme que ces juifs vivants et donnant des conférences sur « l’Holocauste », ont été assassinés par les nazis
–   HOLOCAUSTE. Lettre du Dr juif français Roger Dommergue à Steven Speilberg
–   Il y a eu plusieurs « holocaustes », dont chacun concerne 6 millions de juifs
–   La propagande de l’Holocauste n’est pas seulement un mensonge, c’est un crime contre l’humanité
–   Les Origines du mythe des Six Millions par Maurice Haas-Colle
–   Philip Giraldi: La pompe à fric de l’holocauste continuera à rapporter encore et encore
–   Quelques arguments simples qui jettent un doute sérieux sur l' »holocauste »
–   Quelques mensonges évidents dans la Shoah – Par le professeur R.Dommergue
–   Un historien israélien : le chiffre des « 6 millions de victimes » de l’Holocauste a été annoncé dès 1944, bien avant la fin de la guerre

–   Holocauste. Le mythe de « L’Holocauste » a été révélé 7 ans avant qu’il n’est sensé se produire, et le nombre des « 6 millions de morts »a été imposé dans le Talmud !!

Hannibal Genséric

Source : Numidia Liberum

Répondre à patriote2020 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.