La brigade de gendarmerie fermée au 1er septembre

Le colonel Daniel explique aux élus la nouvelle réorganisation des services de gendarmerie sur leur territoire.
Le colonel Daniel explique aux élus la nouvelle réorganisation des services de gendarmerie sur leur territoire.

Hier, le colonel Daniel, commandant du groupement de gendarmerie de Tarn-et-Garonne, s’exprimait face aux élus du territoire du canton d’Aveyron-Lère et du Tarn-Tescou-Quercy vert. Le sénateur-maire de Caussade, François Bonhomme; les conseillers départementaux Frédérique Turella-Bayol et Valérie Riols; le maire de Monclar-de-Quercy, Jean-Paul Albert, et une délégation de maires et d’élus des communes de ces cantons étaient accueillis par le maire de Nègrepelisse, Maurice Correcher, à la mairie de l’ancien chef-lieu de canton. Cette communication devait lever le voile sur une réorganisation des services de gendarmerie. Le territoire est tout particulièrement concerné par la modification de la carte d’occupation des territoires engagée par le ministère de l’Intérieur dans le cadre du redéploiement des forces de gendarmerie. Sur le canton, c’est la gendarmerie de Bruniquel qui sera fermée dès le 1er septembre 2015. Les habitants de la commune ne sont pas abandonnés. Ils seront pris en charge par la COB de Nègrepelisse et la gendarmerie de Monclar-de-Quercy.

Cette dynamique nationale est adaptée en rapport des bassins de vie qu’elle concerne. Sont pris en compte le nombre d’habitants et le taux d’actes de délinquance pour ajuster au plus près les effectifs. «La réorganisation des secteurs gendarmerie n’est pas une révolution, c’est une rationalisation des moyens… Nous conserverons un délai d’intervention conforme dans un souci toujours plus grand de production de sécurité… Bien sûr, les habitants de ce secteur ne sont pas abandonnés», assure le colonel Daniel.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.