La brigade de gendarmerie aura des locaux en règle

Fin 2015, lors de la prise de commandement du lieutenant Da Fonseca à la BTA des Carmes./ Photo DDM, Archives.
Fin 2015, lors de la prise de commandement du lieutenant Da Fonseca à la BTA des Carmes./ Photo DDM, Archives.
 

Aux Carmes, les locaux de la brigade territoriale autonome ne sont plus adaptés au fonctionnement de la gendarmerie, et sont non conformes aux exigences de l’État. Lors du dernier conseil municipal, le vendredi 1er avril, les élus se sont donc engagés à l’unanimité pour un projet de restructuration des locaux de la gendarmerie.

«Situés dans l’enceinte de la cité administrative place du 12 Mai, ces locaux ne répondent plus aux normes de sécurité, d’accessibilité et de conditions de travail des 21 gendarmes et 6 gradés de la brigade», précisait Bernard Landes, adjoint au maire.

Une étude de faisabilité d’un coût de 6 000 € a été engagée permettant de déterminer une opération immobilière estimée à 354 200 € HT. La ville assurera la maîtrise d’ouvrage. Les élus devront délibérer sur le plan de financement et solliciter les aides applicables.

André Mellinger, le maire, est intervenu : «Ces travaux auront une répercussion sur le coût du loyer demandé à la gendarmerie. Mais je vous le dis franchement, ce n’est pas une bonne opération immobilière pour nous. Par contre, cela permet de maintenir cette unité de gendarmerie en centre-ville, de rendre un service de proximité à notre population. C’est le prix à payer».

Patricia Gontié, conseillère municipale (Vivre Figeac) rappelait : «Nous ne sommes pas dupes, face à la baisse des dotations, des soutiens financiers de l’État, on nous demande de nous substituer à l’autorité et aux missions du pouvoir central».

Pour info : le loyer annuel des Carmes pour la gendarmerie est de 25 324 €, et de 11 249 € pour le service des renseignements généraux, qui déménagera dans les locaux de la sous-préfecture, afin de laisser ses bureaux à disposition de la gendarmerie.


Autres dossiers

Apprentissage >Participation. La ville versera une participation 2016 en faveur de l’apprentissage de 1 520 € à la chambre des métiers et de l’artisanat du Lot.

Sponsor >Figeac Quercy Foot. Figeac sera sponsor de la rencontre FQF-Rieupeyroux, le 7 mai, pour 2000€. «Nos budgets aussi dans les clubs connaissent une baisse des aides, disait Philippe Brouqui, conseiller (Vivre Figeac). Ce geste de la ville sera destiné à l’école de foot, et notamment à trois jeunes que l’on a sortis de la galère, via le sport». Christiane Sercomanens, adjointe en charge du social, saluait le soutien de Quercy Foot : «Ils sont des facilitateurs pour l’intégration». Du côté de l’opposition, Bernard Prat (LR), Henri Szwed (RPF) ou encore Patricia Gontié (VF) réitéraient leur demande de transparence et de contrôle de l’affectation des aides aux clubs (prêt de locaux, matériel, subventions, sponsors, conventions…).

Saisonniers >recrutement. Les élus ont voté le recrutement d’agents saisonniers, soit une soixantaine d’équivalents temps plein pour un mois de contrat, pour un coût de 141 550 €.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.