#JusticePourAnge: L’autopsie révèle qu’Ange Dibenesha est décédé «par défaillance cardio-vasculaire»

ENQUETE D’autres analyses toxicologiques vont être pratiquées sur le jeune homme, décédé samedi matin

640x410_une-voiture-de-police-illustrationUne voiture de police. (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

  • Arrêté mercredi à Paris, Ange Dibenesha Marifa a été hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière, où il est décédé samedi soir.
  • Selon la préfecture de police, il aurait en réalité avalé de la drogue lors du contrôle de police.
  • L’autopsie révèle que son décès a été causé « par défaillance cardio-vasculaire ».
  • De nouvelles analyses toxicologiques vont être pratiquées.

Les résultats de l’autopsie sont tombés. La mort d’Ange Dibenesha Marifa, 31 ans, a été causée « par défaillance cardio-vasculaire devant faire rechercher une origine toxique », indique à 20 Minutes le parquet de Paris. « Des réquisitions aux fins d’analyses anatomopathologiques (analyse des tissus ou celles prélevés) et toxicologiques ont été délivrées », précise-t-il. Le jeune homme est décédé samedi, à l’hôpital de la Salpêtrière, deux jours après y avoir été emmené par le Samu alors qu’il avait été pris de convulsions lors d’un contrôle de police.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 1h50, Ange Dibenesha Marifa circulait au volant d’une BMW sur le périphérique parisien lorsqu’il a été arrêté par les forces de l’ordre au niveau de la porte d’Italie et alors qu’il téléphonait. « En situation d’annulation de son permis de conduire », il était également sous l’emprise de l’alcool, a indiqué dans un communiqué la préfecture de police. Selon nos informations, les policiers ont également découvert dans le véhicule un pochon contenant une quantité assez importante de cocaïne.

Plusieurs documents d’identité sur lui

Soudain, vers 2h10, tandis que les policiers qui l’ont interpellé attendaient un véhicule pour le transporter au commissariat, Ange Dibenesha Marifa a « ingéré une substance non identifiée », poursuit la préfecture. Selon une source proche du dossier, il pourrait s’agir de cocaïne. Rapidement sur place, les pompiers lui ont prodigué un massage cardiaque. Avant d’être pris en charge par les médecins du Samu. Il est décédé samedi matin. Contrairement à une rumeur qui circulait sur les réseaux sociaux, le jeune homme n’a pas été placé en garde à vue.

Dans un message vidéo, une femme se présentant comme étant la mère du jeune homme s’était émue d’avoir dû attendre deux jours pour apprendre qu’il avait été hospitalisé et que ses jours étaient en danger. Un message relayé par plusieurs personnalités, artistes ou hommes politiques.

Capture d’écran 2019-04-02 à 23.53.18

Selon nos informations, les policiers ont eu du mal à contacter sa famille car Ange Dibenesha Marifa avait sur lui plusieurs documents d’identité à des noms différents. « Cela a donc été un peu compliqué de vérifier son identité », confie une source policière à 20 Minutes. L’enquête, confiée à la brigade des stupéfiants de la police judiciaire parisienne, se poursuit pour faire toute la lumière sur l’origine et les circonstances de ce décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.