Interpellations en série de braqueurs de distributeurs de billets

En 15 jours, la gendarmerie a mené 3 vastes coups de filet permettant de démanteler tour à tour 3 gangs spécialisés dans les attaques à l’explosif de Distributeurs automatiques de billets (DAB). Ils écumaient l’Est et le Sud de la France. Retour sur ces opérations couronnées de succès.

Depuis plusieurs mois, des gangs de braqueurs de DAB sévissent dans toute la France, et particulièrement dans l’Est et le Sud du pays. Pas moins de 140 attaques à l’explosif ont ainsi été recensées, dont 112 en zone gendarmerie.

Pour lutter contre ces braqueurs particulièrement bien organisés, l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) a mis en place une cellule de coordination nationale DAB-gaz qui travaille dans le cadre de plusieurs commissions rogatoires (JIRS Nancy – 54 et TGI Avignon – 84).

Après plusieurs mois d’enquête, une première opération est menée le 31 octobre 2013 par la Section de recherches (S.R.) de LYON (69) et l’OCLDI, avec le renfort d’une centaine de gendarmes du Rhône et de l’Ain. Trois hommes sont interpellés en flagrant délit après une attaque de DAB en Haute-Saône et une tentative en Haute-Marne. Dix attaques leur sont imputées.

Une deuxième action d’envergure a lieu le 11 novembre 2013. Une équipe du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), en appui de l’OCLDI, des S.R. de DIJON (21) et BESANÇON (25), et des gendarmes de Haute-Marne, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, interpelle trois hommes après l’attaque d’un DAB, à MIREBEAU-SUR-BEZE (21). Cette opération entraînera 7 arrestations au total pour 23 DAB concernés.

Enfin, mardi 12 novembre, ce sont les enquêteurs de la S.R. de MARSEILLE (13) qui passent à l’action aux côtés de l’OCLDI. Appuyés par des militaires du Peloton d’Intervention Interrégional gendarmerie (PI2G) d’ORANGE (84) et de militaires des groupements de gendarmerie départementale des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence, ils interpellent treize personnes impliquées dans l’attaque de 11 DAB en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Toutes ces interpellations qui ont nécessité des renforts particuliers et adaptés, sont l’aboutissement d’un travail d’enquête minutieux, d’une coordination sans faille et d’interventions maîtrisées. Elles démontrent la capacité de la gendarmerie à se mobiliser pour mettre fin à des phénomènes délictuels d’envergure.

Le ministre de l’Intérieur adresse ses félicitations à tous les enquêteurs concernés par ces 3 enquêtes.

12 11 2013-Communiqué du ministre de l’Intérieur-Interpellation de 3 équipes pour vols de DAB avec usage d’explosifs.pdf

Sources : Sirpa-gendarmerie

Credits photo : Sirpa-gendarmerie

Contact : SIRPA Gendarmerie

Depuis plusieurs mois, des gangs de braqueurs de DAB sévissent dans toute la France, et particulièrement dans l’Est et le Sud du pays. Pas moins de 140 attaques à l’explosif ont ainsi été recensées, dont 112 en zone gendarmerie.

Pour lutter contre ces braqueurs particulièrement bien organisés, l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) a mis en place une cellule de coordination nationale DAB-gaz qui travaille dans le cadre de plusieurs commissions rogatoires (JIRS Nancy – 54 et TGI Avignon – 84).

Après plusieurs mois d’enquête, une première opération est menée le 31 octobre 2013 par la Section de recherches (S.R.) de LYON (69) et l’OCLDI, avec le renfort d’une centaine de gendarmes du Rhône et de l’Ain. Trois hommes sont interpellés en flagrant délit après une attaque de DAB en Haute-Saône et une tentative en Haute-Marne. Dix attaques leur sont imputées.

Une deuxième action d’envergure a lieu le 11 novembre 2013. Une équipe du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), en appui de l’OCLDI, des S.R. de DIJON (21) et BESANÇON (25), et des gendarmes de Haute-Marne, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, interpelle trois hommes après l’attaque d’un DAB, à MIREBEAU-SUR-BEZE (21). Cette opération entraînera 7 arrestations au total pour 23 DAB concernés.

Enfin, mardi 12 novembre, ce sont les enquêteurs de la S.R. de MARSEILLE (13) qui passent à l’action aux côtés de l’OCLDI. Appuyés par des militaires du Peloton d’Intervention Interrégional gendarmerie (PI2G) d’ORANGE (84) et de militaires des groupements de gendarmerie départementale des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence, ils interpellent treize personnes impliquées dans l’attaque de 11 DAB en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Toutes ces interpellations qui ont nécessité des renforts particuliers et adaptés, sont l’aboutissement d’un travail d’enquête minutieux, d’une coordination sans faille et d’interventions maîtrisées. Elles démontrent la capacité de la gendarmerie à se mobiliser pour mettre fin à des phénomènes délictuels d’envergure.

Le ministre de l’Intérieur adresse ses félicitations à tous les enquêteurs concernés par ces 3 enquêtes.

Depuis plusieurs mois, des gangs de braqueurs de DAB sévissent dans toute la France, et particulièrement dans l’Est et le Sud du pays. Pas moins de 140 attaques à l’explosif ont ainsi été recensées, dont 112 en zone gendarmerie.

Pour lutter contre ces braqueurs particulièrement bien organisés, l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) a mis en place une cellule de coordination nationale DAB-gaz qui travaille dans le cadre de plusieurs commissions rogatoires (JIRS Nancy – 54 et TGI Avignon – 84).

Après plusieurs mois d’enquête, une première opération est menée le 31 octobre 2013 par la Section de recherches (S.R.) de LYON (69) et l’OCLDI, avec le renfort d’une centaine de gendarmes du Rhône et de l’Ain. Trois hommes sont interpellés en flagrant délit après une attaque de DAB en Haute-Saône et une tentative en Haute-Marne. Dix attaques leur sont imputées.

Une deuxième action d’envergure a lieu le 11 novembre 2013. Une équipe du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), en appui de l’OCLDI, des S.R. de DIJON (21) et BESANÇON (25), et des gendarmes de Haute-Marne, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, interpelle trois hommes après l’attaque d’un DAB, à MIREBEAU-SUR-BEZE (21). Cette opération entraînera 7 arrestations au total pour 23 DAB concernés.

Enfin, mardi 12 novembre, ce sont les enquêteurs de la S.R. de MARSEILLE (13) qui passent à l’action aux côtés de l’OCLDI. Appuyés par des militaires du Peloton d’Intervention Interrégional gendarmerie (PI2G) d’ORANGE (84) et de militaires des groupements de gendarmerie départementale des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence, ils interpellent treize personnes impliquées dans l’attaque de 11 DAB en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Toutes ces interpellations qui ont nécessité des renforts particuliers et adaptés, sont l’aboutissement d’un travail d’enquête minutieux, d’une coordination sans faille et d’interventions maîtrisées. Elles démontrent la capacité de la gendarmerie à se mobiliser pour mettre fin à des phénomènes délictuels d’envergure.

Le ministre de l’Intérieur adresse ses félicitations à tous les enquêteurs concernés par ces 3 enquêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.