Inspection gendarmerie : bilan satisfaisant

Sécurité

Le maire Gérad Agam entouré du major Frapiccini et du commandant Laffont
Le maire Gérad Agam entouré du major Frapiccini et du commandant Laffont

Le commandant Vincent Laffont, commandant la compagnie de gendarmerie de Montauban, accompagné de son adjoint, le commandant Claude Vergnes, est venu dans la salle des congrès de la mairie présenter le bilan 2015 de la communauté de brigades Caylus-Saint-Antonin concernant la lutte contre la délinquance. Accueillis par le maire Gérard Agam, tout en réitérant son soutien aux forces de la gendarmerie, indispensables pour la sécurité des concitoyens, s’est fait le porte-parole des maires des communes couvertes par la COB, déclarant être vigilant sur l’évolution des effectifs. Après avoir remercié le maire Gérard Agam pour l’accueil, les élus des deux cantons, les services de l’état, les officiers et sous-officiers du camp militaire de Caylus, les pompiers de Caylus et Saint-Antonin-Noble-Val et les retraités de la gendarmerie pour leur présence, le commandant dressait le bilan 2015 qu’il juge satisfaisant : «Le travail est fait et bien fait. Il existe une bonne dynamique au sein de la COB.» Le commandant félicitait l’adjudant Sylvain Andrieu et le gendarme éric Droillard qui ont arrêté trois individus pris en flagrant délit de cambriolage, ainsi que les gendarmes Emmy Bouillerand et «Jacky» Lernou qui ont maîtrisé, à Puylagarde, un individu particulièrement violent.

Deux nouveaux gendarmes

Concernant les effectifs, la COB a accueilli, en 2015, deux nouveaux gendarmes : Emmy Bouillerand et Richard Paillet. à la brigade de Caylus, l’adjudant-chef Betpouey partira à la retraite le 1er mai et le gendarme Bernard Cancho le 1er août. à la brigade de Saint-Antonin-Noble-Val, le major Frapiccini prendra sa retraite le 1er août et devrait être remplacé par un major actuellement en poste outre-mer. Sur le plan de la délinquance générale, légère hausse mais moins importante par rapport à 2014. Les atteintes aux biens (vols, cambriolages, etc.) ont connu une baisse significative, de l’ordre de 10%. Les infractions économiques (Internet, escroqueries, etc.) sont stables.

Concernant les délits routiers, domaine que la gendarmerie ne maîtrise pas dans ses conséquences (une victime à Puylagarde), légère baisse des accidents corporels. La majorité des accidents étant surtout due aux comportements des conducteurs : vitesse, alcool, stupéfiants. Il faut d’ailleurs noter une recrudescence des infractions liées à la conduite sous l’empire de stupéfiants. La lutte contre leur usage étant, pour la COB, l’objectif prioritaire de l’année 2016. Pour conclure, le major Frapiccini félicitait tout son personnel, «très dévoué dans ce contexte difficile. Par leur disponibilité, leur engagement et leur conscience professionnelle, il permet ainsi de répondre aux attentes de la population et de maintenir à un bon niveau l’activité de la COB, et ce malgré une déflation persistante de personnel».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.