Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : L’enquête n’a pas permis « de déterminer, à ce jour, la localisation du départ de l’incendie », annonce le parquet de Paris

INVESTIGATIONS Le 26 septembre, vers 2h30 du matin, une partie de l’usine Lubrizol et trois bâtiments de Normandie Logistique ont été ravagés par un gigantesque incendie

640x410_usine-lubrizol-classee-seveso-pris-feu-nuit-mercredi-jeudi-rouenL’usine Lubrizol, classée Seveso, a pris feu dans la nuit de mercredi à jeudi à Rouen. — Jean-Jacques GANON / AFP

Près d’un mois après l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen, l’enquête n’a pas encore permis « de déterminer, à ce jour, la localisation du départ de l’incendie », a annoncé le parquet de Paris, ce jeudi.

«De nombreux examens techniques, auditions, constatations et transports sur les lieux ont déjà été réalisés​ », a rappelé le parquet, qui a indiqué par ailleurs s’être saisi d’un rapport d’inspection de la direction régionale de l’environnement « faisant état de la commission de plusieurs infractions par la société Normandie Logistique».

Plus de 9.000 tonnes de produits chimiques incendiées

Le 26 septembre, vers 2h30 du matin, une partie de l’usine Lubrizol et trois bâtiments de Normandie Logistique ont été ravagés par un gigantesque incendie, qui a provoqué un énorme panache de fumée noire de 22 kilomètres. Le sinistre n’a pas fait de victime et sa cause n’est pas encore connue.

La quantité totale de produits brûlés s’élève à 9.505 tonnes, dont 5.253 tonnes de produits chimiques sur le site de Lubrizol et 4.252 tonnes de produits sur le site de Normandie Logistique (parmi lesquels 1.691 tonnes de produits Lubrizol).

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.