Il y a des jours comme aujourd’hui

Réflexion actualisée du “aide toi le ciel t’aidera” de Jean de la Fontaine qui aurait matière à fables dans ce siècle où la débilité semble devenue une vertu cardinale pour nos dirigeants.

 Il y a des jours comme aujourd’hui où la gravité des événements que nous subissons depuis 1 an et demi, me pèse plus que d’autres jours…
Nous sommes des millions d’éveillés dans notre pays, des millions d’êtres humains conscients, parfaitement informés de ce qui est en train de se jouer au-dessus de nos têtes. Nous sommes en train d’assister au pillage de notre maison, au saccage de nos biens, à la destruction de l’économie, à l’anéantissement de nos vies. Et nous regardons tout ça, ruminant notre colère et notre indignation et nous plaignant qu’il y ait tellement d’endormis, de soumis, d’ignorants et d’idiots qui vont à l’abattoir de la vaccination de leur plein gré…

Je vais vous faire une confidence. De ma vie, je n’ai jamais compté sur personne d’autre que sur moi-même car très tôt j’ai compris que personne ne ferait à ma place ce que moi je ne ferai pas pour moi-même. Rien à foutre des endormis, rien à foutre des soumis. Qu’ils y aillent à l’abattoir, nous n’avons pas besoin d’eux.

Si je pouvais, je ferais la révolution tout seul car je sais à quel point la lâcheté et l’esprit de soumission font partie de l’ADN de nombre d’entre nous. Que peut-on espérer de tels individus ?

Mais il y a aussi des hommes de courage et de volonté. Des hommes qui savent que notre bien le plus précieux c’est la liberté. Sans liberté nous ne sommes que des esclaves. Et ce que nous vivons depuis 1 an et demi c’est une préparation mentale à l’esclavage.

Toutes ces mesures absurdes nous sont infligées sur la base d’un mensonge ! On nous impose une chose et son contraire, on nous oblige à accepter l’absurde et l’arbitraire, on nous dresse à obéir comme des chiens au moindre décret débile !! Et comme des cons, nous nous plions… Peur des PV, peur de la police, peur des procès, peur encore et toujours peur…

Mais que vaut un PV de 135€ que nous ne paierons jamais face à la perte de nos libertés ? La liberté n’a-t-elle pas plus de valeur que 135€ et que toutes les amendes illégitimes, illégales et abusives ?

Quand ils auront fait de nous un peuple d’esclaves cesserons-nous d’avoir peur ?

Qu’est-ce qui est plus grave ? La peur d’un PV de 135€ ou la perte de nos libertés ?

Jusqu’où faudra-t-il subir avant de réagir ?

Je vous le dis amis éveillés, la liberté ne se négocie pas, elle ne se quémande pas, elle s’arrache par le combat !

Et nous ferions bien de nous préparer au combat !!

Source : Internet pour tous

Répondre à Macrez Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *